La Parisienne Libérée, dont certains ont peut-être découvert les talents grâce aux émissions web d’Arrêt sur Images, publie désormais chaque semaine sur Mediapart une chanson sur un thème d’actualité, avec des textes toujours engagés et très bien écrits. Cette semaine, La Parisienne Libérée s’est intéressée à l’accord ACTA, qui vient d’être signé par l’Union Européenne, non sans rebondissements (d’abord la démission du rapporteur au Parlement Européen, puis le méa culpa spectaculaire d’une diplomate).

Le résultat reflète avec un art de la synthèse admirable la manière dont l’accord a été négocié, et le contenu qui avait été envisagé avant que le texte ne soit largement corrigé sous la pression civile.

Les paroles commencent ainsi :

Ils s’étaient donné rancard
Sur les bords du lac Léman
Bien à l’abri des regards
Évidemment
Pour préparer une loi
Sans inviter le parlement
Ils ont inventé A©TA
Tout simplement
Ça s’est passé comme ça
A©TA
Et on ne le savait pas

(lire l’intégralité sur le site de la Parisienne Libérée)

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos