Après l'annulation du LG GW990 en 2010, LG et Intel pourraient présenter un smartphone fabriqué par le Coréen équipé de la quatrième génération de processeurs Atom de l'Américain à l'occasion du CES de Las Vegas.

LG et Intel devraient annoncer conjointement à l’occasion du CES de Las Vegas un smartphone équipé d’un processeur fabriqué par l’Américain. Il pourrait s’agir du Medfield, une puce 32 nm de la quatrième génération de la famille des Atom.

C’est le journal coréen Korea Times qui évoque cette possibilité. D’après lui, le téléphone pourrait tourner sous Android, le système d’exploitation mobile de Google. Mais tout le monde n’est pas si confiant. Un cadre de LG, qui témoigne anonymement, pense qu’aucun téléphone Android tournant sur un processeur Intel ne sera produit par le géant. « LG pourrait le faire, mais Intel devrait investir des sommes colossales en promotion » estime-t-il.

Ces doutes sont légitimes puisqu’en 2010, LG et Intel avaient déjà présenté le LG GW990 équipé du processeur Intel Atom Moorestown. Mais l’appareil avait été annulé quelques semaines plus tard. Les rumeurs parlent cette fois d’une sortie en mars et, le CES débutant le 10 janvier prochain, nous serons rapidement fixés.

Dans tous les cas, cette rumeur montre l’envie d’Intel de revenir dans la course mobile. Ses efforts pour construire des processeurs toujours plus fins et moins consommateurs d’énergie en sont une preuve et son partenariat avec les Français d’Inside Secure, spécialisés dans le NFC, montre que la mobilité est stratégique pour la firme. Cela suffira-t-il à concurrencer l’architecture ARM et Samsung, Qualcomm ou Texas Instruments qui en possèdent une licence et qui dominent largement ce marché ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés