Publié par Julien L., le Jeudi 29 Décembre 2011

Le ministère de la culture dément pirater, l'Hadopi met en garde

Le ministère de la culture a affirmé qu'aucun ordinateur de son réseau n'a servi à pirater sur BitTorrent. De son côté, l'Hadopi a publié une mise en garde destinée à considérer les données de You Have Downloaded avec prudence. Reste que ces épisodes soulèvent la question de savoir si la riposte graduée appliquée par l'Hadopi repose sur un système fiable. Ce qui est loin d'être certain.

La réaction du ministère de la culture et de la communication était attendue. Elle n'a finalement pas tardé. Quelques heures après les découvertes de Nicolas Perrier, qui a constaté que certaines adresses IP attribuées à la Rue de Valois seraient liées à des téléchargements illicites, les services de Frédéric Mitterrand ont diffusé un communiqué récusant ces allégations.

"La direction des systèmes d'information du ministère veille strictement à l'utilisation qui est faite des ordinateurs de son parc. La configuration de son réseau empêche la connexion à des réseaux de pair-à-pair, ce qui exclut toute possibilité d'usage de tels réseaux à des fins de téléchargement illégal" explique le ministère, cité par le Nouvel Observateur, qui annonce des "vérifications internes".

Selon le site You Have Downloaded, certains fonctionnaires de la Rue de Valois auraient utilisé le réseau du ministère pour télécharger sur le réseau BitTorrent des contenus protégés par le droit d'auteur. 252 adresses IP ont été pointées du doigt et divers contenus sont concernés, allant des films à des albums de musique, en passant par des jeux vidéo, des séries TV ou des programmes.

Pour les services de Frédéric Mitterrand, cet épisode ne remet en aucune façon en cause le principe de la riposte graduée et l'intérêt de l'Hadopi pour lutter contre le téléchargement illicite et développer l'offre légale. Quelques jours plus tôt, l'Élysée avait également dû sortir un communiqué pour affirmer qu'aucun piratage n'était survenu depuis les ordinateurs de son réseau.

De plus, "le procédé utilisé par le site YouHaveDownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie [de] l'Hadopi" est-il ajouté. "Les constatations effectuées par ce procédé ne peuvent donc remettre en cause le processus mis en place par l'Hadopi, en particulier en ce qui concerne la fiabilité des constats établis à partir d'une adresse IP".

Or justement, la fiabilité des constats établis à partir d'une adresse IP peut être mise en doute s'il s'avère effectivement qu'aucun téléchargement illicite ne s'est produit depuis le réseau du ministère de la culture et de la communication. Si ses adresses se sont retrouvées sur les trackers publics et si aucun piratage n'a eu lieu depuis les ordinateurs du parc de la Rue de Valois, cela signifie qu'elles ont été injectées de force.

Or, si ce procédé est possible avec les adresses IP du ministère de la culture ou de l'Élysée, il est possible de le refaire avec l'adresse IP de n'importe quel internaute français. Dans ces conditions, c'est toute la procédure mise en place par l'Hadopi et TMG, la société chargée par les ayants droit de flasher les adresses IP suspectées de télécharger des contenus protégés par le droit d'auteur, qui est ébranlée.

De son côté, l'Hadopi veut tempérer les réactions des uns et des autres en indiquant que "la méthode utilisée par le prestataire des ayants droit (TMG) ne se limite évidemment pas à un simple relevé des informations disponibles sur les " trackers ", ce qui la protège de l'injection de fausses informations, mais encore celle-ci s'assure bien de la réalité d'un partage non autorisé, et non de sa seule annonce".

Peut-être. Mais comme nous l'indiquions, la méthodologie employée par la société chargée de collecter les adresses IP envoyées à l'Hadopi n'a fait l'objet d'aucune certification, ni d'aucun contrôle du processus alors-même que ses constats sont utilisés comme preuves dans le cadre d'une procédure pénale. Elle paraît donc au moins suspicieuse, d'autant que la CNIL a dénoncé l'absence de contrôle de TMG.

Pour l'Hadopi, il faut se garder de "toute conclusion hâtive obtenue par comparaison de deux processus incomparables dans les faits. A l'heure actuelle, rien ne permet d'affirmer une quelque fragilité du dispositif mis en œuvre par les ayants droit et l'Hadopi dans le cadre de la réponse graduée, mais, au contraire, l'expertise dilligentée à la demande de l'Hadopi a apporté toutes assurances sur sa fiabilité".

Une fiabilité que l'internaute accusé de ne pas avoir sécurisé sa connexion Internet ne pourra pas remettre en cause immédiatement, puisque il n'est pas possible d'accéder aux procès-verbaux qui ont déclenché la procédure avant la convocation devant le juge. De ce fait, leur validité ne peut pas être critiquée, ou annulée pour casser la mécanique de la riposte graduée dès le premier mail, première étape de la chaîne pénale.

Pour contester la fiabilité des PV, il faudra qu'un premier dossier soit envoyé devant le parquet. Ce que la Haute Autorité promet pour le printemps 2012. Au plus tard.

Publié par Julien L., le 29 Décembre 2011 à 18h33
 
56
Commentaires à propos de «Le ministère de la culture dément pirater, l'Hadopi met en garde»
Inscrit le 29/01/2011
48 messages publiés
Aller aller Frederic! Bien sûr! monsieur vous devez nous prouver que vous êtes innocent, en l'attente du contraire nous allons vous envoyer quand même un avertissement!

Avec toutes les taxes pour copie privée que les gens payent + le fait de fermer hadopi on a assez d'argent pour rémunérer les artistes

Et puis de toute façon ça ne peut pas être fredo qui a télécharger ça, lui il regarde que des films pe... por......que
Inscrit le 19/10/2009
6469 messages publiés
Hihihihi...
le procédé utilisé par le site YouHaveDownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie [de] l'Hadopi" est-il ajouté. "Les constatations effectuées par ce procédé ne peuvent donc remettre en cause le processus mis en place par l'Hadopi, en particulier en ce qui concerne la fiabilité des constats établis à partir d'une adresse IP

Mais dans le même temps, il ne sera jamais rendu public la ' méthodologie ' INFAILLIBLE employée par dame pipi...
Il va falloir vous contenter de l'infaillibilité déclarative du ministère...
On marche sur la tête...

Le meilleur est au début tout de même :
La configuration de son réseau empêche la connexion à des réseaux de pair-à-pair

Ils sont trop meugnons avec leurs affirmations, ils utilisent open office pour paramétrer les autorisations ou la ' parole ' d'un admin qui leur à fait une facture sans leur expliquer quoi que ce soit ?
Inscrit le 14/06/2007
571 messages publiés
Pour y avoir bossé... oui les ports de P2P sont bloqués pour tous les usagers, par les services techniques. Qui eux, par contre... peuvent se débloquer sur leur poste personnel. Bref, y'a matière à faire.
Inscrit le 19/08/2009
70 messages publiés
La réponse du ministère comme quoi "La configuration de son réseau empêche la connexion à des réseaux de pair-à-pair, ce qui exclut toute possibilité d'usage de tels réseaux à des fins de téléchargement illégal" ne peut-elle pas être utilisé par toute personne inquiétée par la dame pipi ?
Inscrit le 03/04/2009
961 messages publiés
Mais nous dementons TOUS pirater !! comme le Ministere de la Culture !! C'est suffisant pour Hadopi ??
Inscrit le 14/06/2007
571 messages publiés
Non, car ce n'est pas une réponse valide. La HADOPI *constate* une fraude. Peu importe que tu lui dises "c'est impossible". Elle elle te répondra "l'impossible est arrivé, voici votre premier avertissement".

Là c'est surtout que ce n'est pas la HADOPI qui a constaté, donc il n'y a pas à se défendre. Sauf publiquement. Et de manière maladroite.

De toute façon je suis sûr que les IP officielles sont *déjà* bloquées en amont pour ne jamais parvenir à la HADOPI, quand bien même TMG les repèrerait.
Inscrit le 11/08/2011
191 messages publiés
je suis peut-etre inculte mais on parle bien de bittorrent pas de P2P?
Inscrit le 06/04/2011
3888 messages publiés
même si c 'est vrai , ils vont pas le dire et puis , il y a ça:
http://www.pcinpact....-bittorrent.htm
c 'est un petit FAI qui n ' a pas signé
Inscrit le 13/02/2003
1565 messages publiés
"le procédé utilisé par le site YouHaveDownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie [de] l'Hadopi" (cf Hadopi)
==>
Ohhhh que si. La première des comparaisons est que la dite méthodologie est aussi floue et opaque dans les 2 cas.
Sauf qu'il y en a une qui relève d'un service de l'état et qui par conséquent Devrait être claire comme de l'eau de roche. On se demande bien pourquoi l'eau est si vaseuse à l'Hadopi...


Pour YouHaveDownloaded.com, on aurait pu croire à un script tout bête, qui donne une réponse aléatoire par IP. Puis qui stocke cette réponse à chaque entrée (pour éviter qu'il ne dise "IP jamais flashée" en premier lieu, puis "IP ayant téléchargé britneyspears.jpg" juste après. Et pour éviter qu'il ne donne des réponses différentes).
Mais, vu le Très faible nombre d'IP flashée au ministère (250 sur 65 000), c'est excessivement peu probable.

L'étau se resserre, Hadopi.

Allez expliquer au juge qu'un ministère qui a moult et moult ingénieurs pour administrer son réseau est non coupable quand il a été flashé 260 fois car "ça ne prouve rien"...
Par contre quand c'est votre IP qui est flashée 3 fois, là on peut en déduire que vous êtes un branleur, que vous n'avez Intentionnellement pas voulu sécuriser votre connexion, et donc que vous êtes un méchant pirate / pédophile / terroriste coupable qui tue des artistes.

L'étau se resserre...
Hadopi, résumé en un titre de série, ce serait Six Feet Under.
Mort née, et toujours plus profonde dans le trou.


Quant à Monsieur Mitterrand qui expliquait récemment au Petit Journal que "J'en ai marre des interdictions... On peut plus rien faire sans demander l'autorisation, tout est interdit, On a plus le droit de fumer, etc..."

Il serait bon que vous vous rappeliez, cher Frédéric, que Vous êtes l'abruti qui a Interdit le partage de la culture en France, au seul profit de sociétés mafieuses, et dans l'unique but d'obtenir ce fameux poste de Ministre quelques mois...

Amicalement, allez vous faire injecter des IP là où j'pense cher Frédéric.
[message édité par MadlyMad le 29/12/2011 à 19:31 ]
Inscrit le 17/06/2011
32 messages publiés
Détail du communiqué officiel de démenti : http://www.nikopik.c...t-senfonce.html et ma réponse
Inscrit le 15/04/2010
880 messages publiés
C'est exactement pour ça qu'ils font de la politique ... ne pas se faire sanctionner pour ce qu'ils font. Quant aux autres (c'est-à-dire nous) ils s'en foutent complètement !
Inscrit le 14/04/2011
167 messages publiés
Quand on sait que dans la plupart des cas ce sont les admin systems qui piratent et qui viennent au boulot avec leurs racks sous le bras...
Inscrit le 31/01/2011
994 messages publiés
MadlyMad, le 29/12/2011 - 19:29
"le procédé utilisé par le site YouHaveDownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie [de] l'Hadopi" (cf Hadopi)
==>
Ohhhh que si. La première des comparaisons est que la dite méthodologie est aussi floue et opaque dans les 2 cas.
Sauf qu'il y en a une qui relève d'un service de l'état et qui par conséquent Devrait être claire comme de l'eau de roche. On se demande bien pourquoi l'eau est si vaseuse à l'Hadopi...


Pour YouHaveDownloaded.com, on aurait pu croire à un script tout bête, qui donne une réponse aléatoire par IP. Puis qui stocke cette réponse à chaque entrée (pour éviter qu'il ne dise "IP jamais flashée" en premier lieu, puis "IP ayant téléchargé britneyspears.jpg" juste après. Et pour éviter qu'il ne donne des réponses différentes).
Mais, vu le Très faible nombre d'IP flashée au ministère (250 sur 65 000), c'est excessivement peu probable.

L'étau se resserre, Hadopi.

Allez expliquer au juge qu'un ministère qui a moult et moult ingénieurs pour administrer son réseau est non coupable quand il a été flashé 260 fois car "ça ne prouve rien"...
Par contre quand c'est votre IP qui est flashée 3 fois, là on peut en déduire que vous êtes un branleur, que vous n'avez Intentionnellement pas voulu sécuriser votre connexion, et donc que vous êtes un méchant pirate / pédophile / terroriste coupable qui tue des artistes.

L'étau se resserre...
Hadopi, résumé en un titre de série, ce serait Six Feet Under.
Mort née, et toujours plus profonde dans le trou.


Quant à Monsieur Mitterrand qui expliquait récemment au Petit Journal que "J'en ai marre des interdictions... On peut plus rien faire sans demander l'autorisation, tout est interdit, On a plus le droit de fumer, etc..."

Il serait bon que vous vous rappeliez, cher Frédéric, que Vous êtes l'abruti qui a Interdit le partage de la culture en France, au seul profit de sociétés mafieuses, et dans l'unique but d'obtenir ce fameux poste de Ministre quelques mois...

Amicalement, allez vous faire injecter des IP là où j'pense cher Frédéric.

PAs mieux +5000
Inscrit le 31/01/2011
994 messages publiés
Nikopik, le 29/12/2011 - 19:31
Détail du communiqué officiel de démenti : http://www.nikopik.c...t-senfonce.html et ma réponse

bravo à toi et ton lecteur anonyme
Inscrit le 22/08/2011
271 messages publiés
Une énième preuve de l ' imbécilité d ' HADOPI
Inscrit le 03/04/2009
961 messages publiés
Ah aussi, parce qu'on oubli de le rappeler, mais l'Elysée "himself" a affirmé que l'adresse IP n'était, apparemment pas une donnée fiable !
Merde, si avec Nicolas comme expert Es Informatique et Reseau a la barre pour vous disculper vous êtes condamné c'est vraiment pas de bol ...

NB : Archiver le communiqué de l'Elysée !
[message édité par Silver974 le 29/12/2011 à 20:48 ]
Inscrit le 12/09/2007
4118 messages publiés
"La direction des systèmes d'information du ministère veille strictement à l'utilisation qui est faite des ordinateurs de son parc. La configuration de son réseau empêche la connexion à des réseaux de pair-à-pair, ce qui exclut toute possibilité d'usage de tels réseaux à des fins de téléchargement illégal"

On s'en fout. Votre connexion a un défaut de sécurisation un point c'est tout.
Inscrit le 21/02/2006
4275 messages publiés
laissez moi deveniez c'est l'admin réseau qui est coupable

re, effet c'est le seul a connaiytre les port pas filtré et comme en P2P on peut en changer comme miterrand change de chemise...
Inscrit le 21/02/2006
4275 messages publiés
sardanapale29, le 29/12/2011 - 19:25
je suis peut-etre inculte mais on parle bien de bittorrent pas de P2P?


bitorrent c'est du P2P
Inscrit le 13/08/2010
8040 messages publiés
Et le peer to peer sur http, ils n'ont pas entendu parler ?
Inscrit le 20/09/2009
6367 messages publiés
Le ministère des majors dément "pirater" ? Petit sondage: qui y croit ???

Pas moi.

N'est-ce pas justement une ex-ministre de cette administration qui se vantait que la France était championne du monde en "piratage" ?
[message édité par MdMax le 29/12/2011 à 21:47 ]
Inscrit le 06/04/2011
3888 messages publiés
ils reconnaitront jamais que c 'est de la merde leur truc , même le nez dedans
Inscrit le 28/07/2004
1241 messages publiés
Et les gens d'être encore surpris... C'est à désespérer.
Sans violence, point de salut.
Inscrit le 03/06/2010
139 messages publiés
"Le ministère de la culture a affirmé qu'aucun ordinateur de son réseau n'a servi à pirater sur BitTorrent." Et bien il doivent faire aveuglément confiance à leurs admins réseaux au ministère. J'en connait qui ne se sont pas gêné pour créer des exceptions dans le firewall dans certaines sociétés. Argument non recevable donc. On veut les log!!!
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Je vais encore poser la question de la certification : La certification est un acte qui consiste à vérifier la conformité d'un produit ou d'un processus par rapport à une norme. Je sais bien que ça fait très novlangue de parler de certification, sauf que ce mot a un sens très précis : on n'est pas certifié dans l'absolu, on est certifié par rapport à un référentiel.

Quelle est la norme que Numerama voudrait que TMG respecte ?

On rappellera que l'on peut être tout à fait fiable sans être certifié.
[message édité par zig et puce le 30/12/2011 à 00:13 ]
Inscrit le 30/03/2010
1087 messages publiés
Bon, petite réaction, la meme qu'avant ... la méthodologie est simple. d'un coté, un site qui releve les trackers publics. Ou on peut facilement injecter des IPs . Ca c'est youhavedownloaded.

D'un autre TMG, qui DOIT initier un téléchargement. Ceci permet de vérifier que l'adresse n'a pas simplement été injectée.

donc ca serait bien d'arreter une fois de plus de faire ce genre d'article. C'est idiot, ca dessert completement numérama. D'autant plus que l'auteur le sait tres bien ...

mosquito33, le 29/12/2011 - 21:39
Et le peer to peer sur http, ils n'ont pas entendu parler ?


ton post ne veut rien dire.
Inscrit le 05/10/2010
739 messages publiés
croustibat, le 30/12/2011 - 00:48

D'un autre TMG, qui DOIT initier un téléchargement. Ceci permet de vérifier que l'adresse n'a pas simplement été injectée.


Tant que rien ne permet de vérifier le fonctionnement de TMG, ils peuvent aussi lire les IPs dans une boule de cristal...
Inscrit le 29/09/2009
572 messages publiés
http://www.lejdd.fr/...?from=headlines

Le pire dans tout sa,fredo dit l'ip n'est pas fiable ,pour dire que la personne pirate sur le p2p!
ce gouvernement nous fera mourir de rire jaune!
le p2p c'est bittorent,emule,ares,limewire pour ceux qui savent pas que c'est.
Quand j'ai lu cette affaire sur le jdd ,j'en etait mord de rire ,mais un mal au ventre je pouvais plus m'arreter de rire.
[message édité par huygens le 30/12/2011 à 03:22 ]
Inscrit le 13/08/2010
8040 messages publiés
zig, le 30/12/2011 - 00:11
Je vais encore poser la question de la certification : La certification est un acte qui consiste à vérifier la conformité d'un produit ou d'un processus par rapport à une norme. Je sais bien que ça fait très novlangue de parler de certification, sauf que ce mot a un sens très précis : on n'est pas certifié dans l'absolu, on est certifié par rapport à un référentiel.

Quelle est la norme que Numerama voudrait que TMG respecte ?

On rappellera que l'on peut être tout à fait fiable sans être certifié.


On peut aussi parler d'authentification forte.
Et savoir ainsi qui a fait quoi et quand, de manière irréfutable, sur un poste informatique précis.
Ensuite, si "au sommet", on pratique le mensonge éhonté, c'est une autre histoire...
Inscrit le 25/09/2009
79 messages publiés
On marche sur la tête, il suffit de dire tout et son contraire pour justifier l'injustifiable.

"A l'heure actuelle, rien ne permet d'affirmer une quelque fragilité du dispositif mis en oeuvre par les ayants droit et l'Hadopi dans le cadre de la réponse graduée..."
=> A plus forte raison, rien ne permet d'affirmer le contraire !

"...mais, au contraire, l'expertise dilligentée à la demande de l'Hadopi a apporté toutes assurances sur sa fiabilité"
=> Fiabilité vis-à-vis de quel référentiel (certainement pas la sécurité réseau) ? Preuves ? Rapports d'audit ?

Internautes convoqués au tribunal, vous aussi adoptez la défense Hadopi !
[message édité par nonoxp le 30/12/2011 à 09:09 ]
Inscrit le 19/05/2011
1294 messages publiés
Printemps 2012 : chute d'Hadopi devant les tribunaux, chute du Nain face aux électeurs. C'est ce que l'on peut souhaiter de mieux.
Inscrit le 23/09/2006
3286 messages publiés
mais ils ont pas compris qu'ils ont DEJA perdus ?

soit c'est de reels telechargements malgré la "super configuration securisee du ministere qui empeche ce genre de choses que non non impossible que ca soit nous on a des aureoles"
soit leur adresse a été injectée ce qui prouve que c'est une donnée qui ne peut pas servir de preuve car pas fiable et falsifiable
soit c'est un faux positif ce qui prouve que la methode qui se base sur l'analyse de ce genre de donnée n'est pas fiable

bref le commanditaire, son executeur et sa cible, à hadopi, les trois sont en ballotage
Djaron, le 30/12/2011 - 09:49
soit c'est un faux positif ce qui prouve que la methode qui se base sur l'analyse de ce genre de donnée n'est pas fiable

Ce qui doit être fiable, c'est le mode d'identification des IP. D'un coté on a un crawler et de l'autre on a une initiation de téléchargement.
Tu utilises l'un pour tirer des conclusions sur l'autre... ça n'a aucun sens.
Inscrit le 20/04/2006
409 messages publiés
zig, le 30/12/2011 - 00:11
Je vais encore poser la question de la certification : La certification est un acte qui consiste à vérifier la conformité d'un produit ou d'un processus par rapport à une norme. Je sais bien que ça fait très novlangue de parler de certification, sauf que ce mot a un sens très précis : on n'est pas certifié dans l'absolu, on est certifié par rapport à un référentiel.

Quelle est la norme que Numerama voudrait que TMG respecte ?

On rappellera que l'on peut être tout à fait fiable sans être certifié.


En réalité cher "Zig et puce", ce n'est pas tant les méthodes employées chez TMG ou youhavedownload qui sont critiquées ou étudiées mais un ensemble de faits de la part des uns comme mis en lumière.

En effet la loi HADOPI est fondée sur une idée simple (presque juste) qu'une adresse IP à une date et une heure précise correspond un abonné à un FAI. Je dis presque car les injections d'IP existent et rendent le système de détection peu fiable sans une enquête approfondie sans garantie aucune d'atteindre un niveau suffisant pour apporter des preuves. Donc je disais que HADOPI se fonde sur l'unicité de l'adresse IP à une date et une heure correspondant à un abonné. Cette même loi HADOPI proposée par ce gouvernement pour répondre à la demande de M Sarkosy.

Si la méthode utilisée par TMG reste floue, quoique prévisible et connue, elle est toute aussi floue vue de l'extérieure que celle de youhavedownload, ainsi donc personne n'étant capable de juger une méthode plus fiable qu'une autre, les arguments pour réfuter la remontée d'adresses de l'un peut être utilisée pour réfuter l'autre méthode.

Si alors le gouvernement à travers son Ministère de la Culture et l'Élysée réfutent les remontées d'adresse de youhavedownload, on peut-être en droit, vu le floue des deux méthodes, de réfuter celle de TMG et alors utiliser les mêmes arguments de ceux-ci pour notre compte !

Par ailleurs si l'argument de HADOPI est " quand bien même votre adresse à été utilisée à votre insu, il n'en reste pas moins un défaut de sécurisation " alors le ministère devrait recevoir un courriel d'avertissement.

Au vu de leurs arguments ils sont en plein dans l'étape de montrer leur bonne foi en mettant en oeuvre une étude de sécurité et par là de montrer que c'est alors volontairement que les téléchargements ont été fait ou de montrer qu'ils sont incapable de sécuriser leur connexion.

En résumé ceci montre que ce qui avait été avancé lors des discutions de la loi est effectif :

une adresse IP n'est pas une preuve sans connaître la méthode et une enquête approfondie
la sécurisation est soit inatteignable soit un leurre

Dans ce cadre en conclusion il n'était pas à propos de faire cette loi dans sa forme actuelle !
[message édité par lolotux le 31/12/2011 à 12:34 ]
Inscrit le 20/04/2006
409 messages publiés
Je rappelle que si un discours novlang est utilisé, cela se trouve du côté de notre gouvernement qui dans le même temps justifie HADOPI sur l'unicité de l'adresse IP et son contraire pour se défausser de la remontée de youhavedownload. Ceci est du novlang en utilisant la "doublepensée" !

Sarko = big brother
gouvernement = parti intérieur
ministère = parti extérieur
nous = prolétaire
Inscrit le 20/04/2006
409 messages publiés
" La guerre, c'est la paix. "
" La liberté, c'est l'esclavage. "
" L'ignorance, c'est la force. "
Inscrit le 12/09/2007
4118 messages publiés
Je vais encore poser la question de la certification : La certification est un acte qui consiste à vérifier la conformité d'un produit ou d'un processus par rapport à une norme. Je sais bien que ça fait très novlangue de parler de certification, sauf que ce mot a un sens très précis : on n'est pas certifié dans l'absolu, on est certifié par rapport à un référentiel.

Quelle est la norme que Numerama voudrait que TMG respecte ?

On rappellera que l'on peut être tout à fait fiable sans être certifié.


Un référentiel serait entre autres de ne pas provoquer la chose pour laquelle on cherche à faire sanctionner, par exemple. Le pot de miel interdit à l'enquêteur policier.
Inscrit le 12/09/2007
4118 messages publiés
croustibat, le 30/12/2011 - 00:48


donc ca serait bien d'arreter une fois de plus de faire ce genre d'article. C'est idiot, ca dessert completement numérama. D'autant plus que l'auteur le sait tres bien ...

Tu connais les objectifs de Numérama? tu les supposes? ou il semble que ça dessert ce que tu voudrais que ce soit.
Inscrit le 07/01/2005
125 messages publiés
sérieusement quand je voie mon niveaux d étude et le niveaux de connerie qu il raconte au gouvernement je me dit que je suis plus intelligent , la seul chose que j ai pas c est l argent qui va avec !
Inscrit le 06/04/2011
3888 messages publiés
croustibat, le 30/12/2011 - 00:48
Bon, petite réaction, la meme qu'avant ... la méthodologie est simple. d'un coté, un site qui releve les trackers publics. Ou on peut facilement injecter des IPs . Ca c'est youhavedownloaded.

D'un autre TMG, qui DOIT initier un téléchargement. Ceci permet de vérifier que l'adresse n'a pas simplement été injectée.

donc ca serait bien d'arreter une fois de plus de faire ce genre d'article. C'est idiot, ca dessert completement numérama. D'autant plus que l'auteur le sait tres bien ...

mosquito33, le 29/12/2011 - 21:39
Et le peer to peer sur http, ils n'ont pas entendu parler ?


ton post ne veut rien dire.


soit , ils ont téléchargé
soit , elles ont été injectées et là : défaut de sécurisation
donc , ils sont coupables ( mon jugement est aussi rapide que le leur avec autant de preuves )
et n' oublions pas ; certains vigiles sont parfois les premiers voleurs
[message édité par dannyel le 30/12/2011 à 13:41 ]
dannyel, le 30/12/2011 - 13:36
soit , elles ont été injectées et là : défaut de sécurisation

C'est un concours de mauvaise foi ici...
Inscrit le 06/04/2011
3888 messages publiés
WickedFaith, le 30/12/2011 - 13:55
dannyel, le 30/12/2011 - 13:36
soit , elles ont été injectées et là : défaut de sécurisation

C'est un concours de mauvaise foi ici...

c 'est vrai que eux , ils sont imbattables
[message édité par dannyel le 30/12/2011 à 14:04 ]
Inscrit le 06/04/2011
3888 messages publiés
je ne connais pas la notoriété de Numérama , mais tout ce mercier d'Hadopi va faire le tour de la planète et ça , c " est une bonne chose
[message édité par dannyel le 30/12/2011 à 14:08 ]
Inscrit le 03/04/2009
961 messages publiés
Pour rappel, a destination du poisson rouge, je me permet de lui donner qques infos deja connus de tous ...
"Si l'Hadopi assure une fiabilité totale, la CNIL, elle, n'a pas caché qu'il serait bon que le système de collecte de TMG soit homologué par un tiers, preuve que tout n'est pas forcément parfait."

PC INpact

Ce qui nous fait donc, 3 gus ds un garage, "une centaine d'internautes" et la CNIL ...

Prends des notes ou tu vas encore oublier
[message édité par Silver974 le 30/12/2011 à 14:28 ]
Silver974, le 30/12/2011 - 14:26

Pour rappel, a destination du poisson rouge, je me permet de lui donner qques infos deja connus de tous ...
"Si l'Hadopi assure une fiabilité totale, la CNIL, elle, n'a pas caché qu'il serait bon que le système de collecte de TMG soit homologué par un tiers, preuve que tout n'est pas forcément parfait."

PC INpact

Ce qui nous fait donc, 3 gus ds un garage, "une centaine d'internautes" et la CNIL ...

Prends des notes ou tu vas encore oublier

Décidément tu adores tout mélanger:
"L'homologation est la procédure par laquelle les tribunaux approuvent un acte et lui confèrent la force exécutoire."
Et ça, j'ai déjà dit que je suis pour...
Inscrit le 03/04/2009
961 messages publiés
Bon, cher "mélangé" ( ou agité du bocal ? ) ceci fut fort distrayant et m'evita 2 jours d'ennuis, mais la j'ai qques films et musiques a DL pour préparer mon reveillons (depuis Hong Kong ou Amsterdam je ne me suis pas encore décidé )!

Bonne fete de fin d'années et rdv en 2012 !
Inscrit le 03/10/2011
6621 messages publiés
Peut-être. Mais comme nous l'indiquions, la méthodologie employée par la société chargée de collecter les adresses IP envoyées à l'Hadopi n'a fait l'objet d'aucune certification, ni d'aucun contrôle du processus alors-même que ses constats sont utilisés comme preuves dans le cadre d'une procédure pénale. Elle paraît donc au moins suspicieuse, d'autant que la CNIL a dénoncé l'absence de contrôle de TMG.
Je ne suis pas d'accord, l'avocate de Hadopi a spécifié que l'adresse IP n'était pas une donnée personnelle, elle ne peut donc pas être utilisée à fin de preuve à l'encontre d'une personne dans le cadre d'une procédure pénale. Il s'agit, ici, de la même chose que pour les radars automatiques, la voiture est flashé, mais le radar étant placé de dos, il n'est pas possible de savoir qui conduit, on peut donc contester et ne pas perdre de points (logiquement, on ne devrait même pas payer l'amende mais comme la loi a été traficotée pour baiser les gens et remplir les caisses de l'état).
Inscrit le 05/03/2008
805 messages publiés
Ils sont toujours aussi cons! Tellement rats qu'ils n'investissent même pas dans un abonnement premium Mégaupload.
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- Ha oui alors ! Pris la main dans le sac ...la crédibilité du Ministère en prend un rude coup ! Leur explications confuses sur la crédibilité de tel ou tel système est une digression, 1 fuite en avant et n'écarte en aucun cas leur responsabilité ...Les loups ne se mangent pas entre eux : c'est le code d'honneur des truands qui s'applique ici . Mitterand2 - s'il était honête - devrait normalement démissionner ! mais il n'y aura ni suite, ni enquête comme pour le scandale de la Sacem, démasqué par la Cour des Comptes !
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- (suite)Affaire Elysée, affaire Valois ...Ils sont bien secondés à l'OMPI/USA ,avec un tel Gouvernement de branquignols pour lutter contre le piratage ...Ca ne nous profite pas encore, mais on pourrait s'en servir en 2012 , contre eux : la vengeance est 1 plat qui se mange froid ...
Inscrit le 03/04/2009
961 messages publiés
Un des soucis que va rencontrer la Hadopi, si un jour elle se décide a convoquer qqun devant un tribunal, c'est, selon moi, que la premiere demande de l'avocat du justiciable, sera, judicieusement, de demander une "expertise" de la methode utilisée par TMG ... Demande logique, puisque selon Hadopi, l'Etat et le Ministere, il existe des méthodes non fiables ( les autres ) et des methodes fiables ( TMG ), et tout ça en parfaite méconnaissance des dites méthodes, ce qui est en soi, déja un exploit !
Et selon moi, étaler la "methode TMG" sur la place publique, c'est en programmer l'obsolescence a tres court terme ...
Nous sommes tres loin de "l'efficacité" recherchée en tordant le droit et la constitution ...
Inscrit le 05/03/2008
805 messages publiés
Silver974, le 31/12/2011 - 05:44
Un des soucis que va rencontrer la Hadopi, si un jour elle se décide a convoquer qqun devant un tribunal, c'est, selon moi, que la premiere demande de l'avocat du justiciable, sera, judicieusement, de demander une "expertise" de la methode utilisée par TMG ... Demande logique, puisque selon Hadopi, l'Etat et le Ministere, il existe des méthodes non fiables ( les autres ) et des methodes fiables ( TMG ), et tout ça en parfaite méconnaissance des dites méthodes, ce qui est en soi, déja un exploit !
Et selon moi, étaler la "methode TMG" sur la place publique, c'est en programmer l'obsolescence a tres court terme ...
Nous sommes tres loin de "l'efficacité" recherchée en tordant le droit et la constitution ...

J'imagine en effet un juge se pencher sur 100 pages de logarithmes pour évaluer le préjudice subi par un ayant droit et la culpabilité dans "suspect".
Les avocats vont se régaler...
Inscrit le 23/09/2008
1852 messages publiés
Silver974, le 31/12/2011 - 05:44
Et selon moi, étaler la "methode TMG" sur la place publique, c'est en programmer l'obsolescence a tres court terme ...


Sous réserve qu'elle ne soit pas déjà obsolète.

En effet, documenter publiquement le fonctionnement de TMG serait donner aux accusés les moyens de se défendre. Et au passage ça provoquerai probablement un nouveau scandale sur fond d'amateurisme.
Inscrit le 03/10/2010
5 messages publiés
de toute façon le peer to peer ,ils ne savent pas ce que c'est !
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
J'imagine en effet un juge se pencher sur 100 pages de logarithmes pour évaluer le préjudice subi par un ayant droit et la culpabilité dans "suspect".
Les avocats vont se régaler...

C'est sûr que les avocats d'hadopi vont se réjouir si l'avocat de la défense présente des pages de logarithmes... voire de sinus et de cosinus hyperboliques.
Inscrit le 03/04/2009
961 messages publiés
@sac a puces ...

Un peu de lecture serieuse écrite par des gens qui n'utilisent pas OpenOffice comme firewall ...

http://reflets.info/...-de-la-culture/
[message édité par Silver974 le 02/01/2012 à 07:46 ]
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Décembre 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8