Souvenez-vous. En novembre 2004, l'association américaine des studios d'Hollywood (la MPAA) demandait au consortium Internet2 de faire partie des leurs. Et bien c'est chose faite, et la MPAA s'est invitée avec sa soeur RIAA.

« La valeur [du réseau Internet2] et son potentiel pour le futur sont extraordinaires, et nous sommes ravis de joindre cette communauté variée« , s’est réjoui Cary Sherman, le président de la RIAA. Pour le moment réservé aux universités et à quelques industriels, le consortium Internet2 travaille sur de nouvelles infrastructures pour Internet. Ses chercheurs ont déjà battu des records, avec notamment un transfert de 859 Go en seulement 17 minutes, à une vitesse de 6,63 Gbps entre la Suisse et la Californie.

Pour la RIAA et surtout pour la MPAA, ce sont d’incroyables possibilités techniques qui s’ouvrent pour proposer aux internautes des contenus vidéo de haute définition. Mais pas question d’ouvrir les vannes aux pirates. Il faut sécuriser la distribution contenu, selon les voeux des deux organisations américaines. « Nous souhaitons mettre en place un travail collaboratif avec un large panel de membres d’Internet2 pour développer de nouvelles technologies qui nous permettront de produire et de distributer du contenu numérique sur les nouvelles générations de réseaux, avec des moyens qui nous permettent de protéger et d’améliorer la valeur des œuvres créatives« , explique ainsi Sherman.

Le consortium semble tout acquis à la cause des RIAA/MPAA, qui veulent sécuriser le réseau avec un maximum de DRM. Douglas Van Houweling, le président d’Internet2, a ainsi indiqué que les membres du consortium partageaient déjà leur objectif de sécuriser le réseau, pour établir de nouveaux modèles économiques.

Parmi les quelques 200 autres membres d’Internet2 figurent Apple, Microsoft, Napster, Warner Bros… mais aussi le département au commerce des USA.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés