Les derniers chiffres publiés par Gartner confirment pour le troisième trimestre les tendances observées depuis le début de l'année 2011 dans le marché du mobile. Plus impressionnant, Android passe de 25,3% de parts de marché en 2010 à plus de 52% en 2011, grignotant au passage les parts de tous ses concurrents.

Gartner vient d’annoncer ses derniers chiffres pour le marché des téléphones portables dans le monde. Le secteur a gagné 5,6 % par rapport à l’année passée, totalisant plus de 440 millions d’appareils sur la planète. Parmi eux, les smartphones sont également en bonne santé avec une hausse de 42 % par rapport à 2010, malgré une baisse des ventes de 7 % par rapport au deuxième trismestre.

« La forte demande de smartphones en Chine et en Russie fait gonfler les chiffres, mais dans les marchés matures comme l’Europe de l’Ouest ou les Etats-Unis la demande fut moindre, notamment à cause de l’attente de nouveaux appareils ou de nouveaux système d’exploitations » commente Roberta Cozza, analyste chez Gartner. Comme Apple l’avait d’ailleurs lui même expliqué, le marché américain a été particulièrement affecté par l’attente des consommateurs d’un nouvel iPhone, qui a mis du temps à arriver. Les rumeurs insistantes ont fait que les acheteurs ont attendu plus longtemps pour renouveller leurs appareils.

Le rapport montre aussi que, malgré une chute de ses parts de marchés, Nokia reste le premier fabricant mondial, notamment grâce à ses mobiles vendus dans les pays en voie de développement. Côté smartphones, c’est bien Samsung qui est en tête du classement. Le Corréen se paye même le luxe de dépasser le Finlandais en Europe de l’Ouest et en Asie grâce au succès phénoménal de la gamme des Galaxy.

De son côté, Apple a vendu 17 millions d’iPhone au troisième trimestre, soit près de 3 millions de moins qu’au deuxième trimestre. iOS ne représente plus que 15 % du marché, là où Android représente plus de 52 % des smartphones en circulation. Pour Roberta Cozza « Android bénéficie du grand nombre d’appareils disponibles et de la faiblesse, ce trimestre, de ces concurrents et de ces alternatives directes comme Windows Phone 7« .

C’est le chiffre le plus impressionnant de l’étude. En effet, en 2010 Android ne représentait que 25,3 % du marché. En un an, le système d’exploitation mobile de Google a donc gagné 27,2 points de parts de marché, les grignotant à tous ses concurrents, sans exception.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés