Publié par Julien L., le Vendredi 04 Novembre 2011

Vie privée : l'Allemagne met la pression sur Facebook

Confronté à un ultimatum lancé par les autorités allemandes en charge de la vie privée et de la protection des données personnelles, Facebook est sous pression outre-Rhin. La ville de Hambourg en a récemment remis une couche dans un rapport très critique à l'égard du réseau social et de l'attitude qu'il a avec les membres désinscrits ou déconnectés.

L'ultimatum des autorités allemandes va-t-il être suffisant pour contraindre Facebook à revoir sa politique en matière de protection des personnelles et de respect de la vie privée ? Alors que le responsables allemand, Johannes Caspar, a laissé jusqu'à lundi à la plate-forme communautaire pour se conformer aux lois allemandes et européennes, les discussions semblent complètement dans l'impasse.

À quelques jours de la date limite de l'ultimatum, les pressions continuent cependant. Les pouvoirs publics de la ville de Hambourg ont diffusé mercredi un rapport pointant l'attitude de Facebook à l'égard des utilisateurs déconnectés. Le rapport, relayé par Bloomberg, accable les cookies utilisés par le réseau social. Ces derniers ne se désactivent pas automatiquement lorsque l'utilisateur supprime son compte.

"Certains cookies sont conservés même dans le cas où le membre quitte Facebook. Ils sont stockés pendant deux ans et peuvent continuer à tracer et identifier l'internaute". Une rétention qui agace fortement Johannes Caspar. Non seulement l'utilisateur n'est pas vraiment informé des intentions du réseau social, mais en plus il ne peut, en définitive, même pas donner son avis alors qu'il s'agit pourtant de ses informations.

Des accusations réfutées immédiatement par Facebook. Le site américain assure que les cookies liés au compte sont détruits dès lors qu'un membre fait le choix de partir définitivement en supprimant son compte. Les utilisateurs déconnectés sont, de leur côté, protégés des témoins de connexion s'ils naviguent sur le web en étant déconnecté du réseau social. Ces cookies ne reçoivent alors plus d'informations personnelles.

Facebook s'est retrouvé récemment dans l'œil du cyclone sur ce sujet. En septembre, il a été découvert que la plate-forme communautaire a maintenu sur une très longue période de temps ses cookies sur l'ordinateur des internautes. De cette façon, le site avait la possibilité de suivre l'activité en ligne de tout ou partie des internautes inscrits. Face à une controverse naissante, Facebook a pris la décision de faire le ménage afin de ne plus prêter le flanc à de nouvelles critiques.

Publié par Julien L., le 4 Novembre 2011 à 15h00
 
7
Commentaires à propos de «Vie privée : l'Allemagne met la pression sur Facebook»
Inscrit le 18/06/2011
871 messages publiés
FesseBouc serait il capable de se laisser bloquer, espérant que les utilisateur contournent le filtre, ou va t-il finalement se coucher ?


PS: Ajoutez facebook.com aux filtres AdBlock
Inscrit le 25/05/2011
566 messages publiés
L'ultimatum des autorités allemandes va-t-il être suffisant pour contraindre Facebook à revoir sa politique en matière de protection des personnelles et de respect de la vie privée ?


Je vois mal l'Allemagne et Merkel baissée la culotte devant facebook. Soit ils se plient à la lois, soit c'est by by ! Outre rhin, ils ont un peu plus de courage que chez nous
Inscrit le 18/06/2011
871 messages publiés
Ben justement: Quelle sera la réaction de FB?!
Inscrit le 22/12/2010
22 messages publiés
Certains cookies sont conservés même dans le cas où le membre quitte Facebook. Ils sont stockés pendant deux ans et peuvent continuer à tracer et identifier l'internaute


Ouh là là, facebook utilise des cookies... les salauds !

Ça fait 20 ans que la plupart des sites utilisent des cookies pour tracer leurs visiteurs, qu'ils soient connectés ou non.
[message édité par cathogeek le 04/11/2011 à 15:54 ]
Inscrit le 02/10/2006
210 messages publiés
Les cookies ne sont pas vraiment en causes dans cette histoire, mais plutôt de ce qu'ils en font, suffi juste de les bloquer.

Ce sont les utilisateurs eux même qui cautionne ce système en adoptant les CGU, alors à qui la faute ?

Le plus simple reste encore de ne pas utiliser Facebook, pour ma part, je ni suis plus depuis un petit moment, j'ai opté pour Diaspora
Inscrit le 20/08/2003
1885 messages publiés
Mais nom de nom, que foutent encore les internautes à cervelle de mites sur les réseau dits sociaux. Oh pardon, comme ils ont une cervelle de mite, ils ne savent pas ce qu'ils font ! Alors, il faut leur kärchériser les neurones.

Longue vie au nouveau règne ad vitam eternam de l'homo connardus !
Inscrit le 08/09/2009
871 messages publiés
cathogeek, le 04/11/2011 - 15:54
Certains cookies sont conservés même dans le cas où le membre quitte Facebook. Ils sont stockés pendant deux ans et peuvent continuer à tracer et identifier l'internaute


Ouh là là, facebook utilise des cookies... les salauds !

Ça fait 20 ans que la plupart des sites utilisent des cookies pour tracer leurs visiteurs, qu'ils soient connectés ou non.


Commentaire ultra-pertinent ...
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Novembre 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11