Après avoir réclamé le code source du firmware de l'iPhone 4S, Samsung met la pression sur certains des principaux cadres d'Apple. Le géant sud-coréen réclame leur déposition dans le cadre de la guerre des brevets livrée par Apple et Samsung.

L’interminable dispute entre Apple et Samsung continue. Désireux d’accentuer la pression sur son rival nord-américain, le géant sud-coréen de l’électronique grand public souhaite impliquer certains cadres de la firme de Cupertino impliqués de près dans la conception des appareils Apple. Plusieurs personnages-clés sont ainsi dans le collimateur de Samsung, notamment ceux ayant permis à la gamme iPhone de voir le jour.

Le site Edible Apple rapporte que Samsung veut pousser certains responsables d’Apple à faire une déposition. Le Sud-Coréen vise en particulier Jonathan Ive ( vice-président du design des produits Apple), Shin Nishibori (designer chez Apple), Christopher Stringer (designer chez Apple à l’origine de nombreux brevets logiciels) et Douglas Satzger (ancien employé en charge de la finition et des couleurs sur de nombreux produits Apple).

À l’origine, Samsung comptait obtenir leur déposition avant le 1er novembre mais les différentes personnes citées précédemment n’ont pu se libérer pour diverses raisons. L’entreprise sud-coréenne espère désormais obtenir leur témoignage d’ici le 1er décembre, afin de contrer, notamment, la plainte d’Apple déposée en avril dernier aux États-Unis.

Dans le cadre des plaintes déposées dans une dizaine de pays, le géant sud-coréen de l’électronique grand public s’efforce d’accentuer la pression sur son rival nord-américain. Dernièrement, Samsung a demandé la communication du code source du firmware de l’iPhone 4S. L’entreprise souhaite prouver ainsi avec exactitude l’ampleur des infractions qu’Apple est accusé d’avoir commis.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés