Publié par Julien L., le Mardi 22 Novembre 2011

E-Parasites : une pétition contre la loi anti-piratage américaine (MAJ)

Actuellement examinée par les parlementaires américains, la proposition de loi anti-piratage E-Parasites Act est la cible d'une pétition qui demande à l'administration Obama d'intervenir pour empêcher le texte d'entrer en vigueur. 8100 signatures ont été collectées depuis le 31 octobre.

Mise à jour - Trois jours avant la fin du délai, la pétition hostile à la proposition de loi SOPA (Stopping Online Piracy Act) a atteint les 25 000 signatures nécessaires pour obtenir une réponse de la Maison Blanche.

Elle a même fait beaucoup mieux que cela, puisque plus de 45 000 (45 389 à l'heure où nous écrivons ces lignes) Américains ont signé la pétition.

Le chiffre final devrait être beaucoup plus important d'ici trois jours à mesure que la mobilisation prend de l'ampleur.

Sujet du 03 novembre - Dans le cadre de la lutte contre le piratage et la contrefaçon, les parlementaires américains examinent actuellement une proposition de loi destinée à offrir de nouveaux moyens d'action aux ayants droit et aux autorités. Baptisé E-Parasites Act, le texte vise en particulier à augmenter la responsabilité des hébergeurs, à empêcher le contournement du blocage ou encore attaquer la diffusion illicite de contenus en streaming.

Très critiquée outre-Atlantique, la proposition de loi est depuis le 31 octobre la cible d'une pétition qui demande à la Maison Blanche d'intervenir pour empêcher l'E-Parasites Act d'aller plus loin dans le processus législatif américain. Pour l'heure, la pétition a recueilli plus de 8100 signatures et doit atteindre le seuil des 25 000 d'ici le 30 novembre pour espérer obtenir une réponse de l'administration Obama.

L'E-Parasites Act permettrait aux détenteurs de droits d'auteur de pousser les fournisseurs d'accès à Internet du pays à bloquer des sites web parce qu'ils contiendraient des contenus protégés par le droit d'auteur, sans laisser le temps à ces sites d'utiliser les dispositions inscrites dans une autre loi américaine, le DMCA, qui autorise les hébergeurs à retirer un contenu litigieux lorsque celui-ci est notifié par un ayant droit.

"Cela va également contraindre les FAI à surveiller leurs clients comme jamais auparavant, entraînant une atteinte flagrante à la vie privée. Cette proposition de loi est une attaque directe contre un Internet libre et une tentative honteuse des lobbyistes du droit d'auteur de détruire la neutralité du net" poursuit la pétition. "Il s'agit essentiellement d'une loi de censure qui va mettre fin à l'Internet tel que nous le connaissons aux USA".

Il est assez peu vraisemblable que l'administration Obama intervienne en faveur des pétitionnaires dans la mesure où le président a su s'entourer de politique assez proches des industries culturelles. C'est le cas en particulier du vice-président, Joe Biden, connu pour sa proximité avec la RIAA. Plusieurs lobbyistes ont également été nommés à des postes clés dans le département de la justice.

Publié par Julien L., le 22 Novembre 2011 à 17h50
 
24
Commentaires à propos de «E-Parasites : une pétition contre la loi anti-piratage américaine (MAJ)»
Inscrit le 15/08/2008
2853 messages publiés
On peut signer depuis l'étranger ? Enfin je veux dire est ce que ça aura du poids ? Ils demandent le zipcode...
Inscrit le 02/03/2010
1146 messages publiés
Julien, Obama n'est pas "Président de la République", même si Nico Les Talons aime à se prendre pour Obama
Inscrit le 19/10/2009
6469 messages publiés
herbeapipe, le 03/11/2011 - 10:08
On peut signer depuis l'étranger ? Enfin je veux dire est ce que ça aura du poids ? Ils demandent le zipcode...


http://www.zip-area.com/
Inscrit le 06/04/2011
3886 messages publiés
Drôle de président , Obama , je pensais qu'étant de couleur , il serait plus près des libertés individuelles;
il me déçoit beaucoup
Inscrit le 05/10/2013
1 messages publiés
Stupide...
Un Homme politique, qu'il soit noir, blanc, jaune... oû même que ce soit un homme, une femme et même un crustacé (cf: Holande) reste un homme politique. Il n'est pas la pour faire ce que le peuple attend de lui, il est la pour faire ce qu'un pays attend. La différence est tout simplement énorme. Une personne lambda ne rentrera pas en compte dans un mandat présidentiel que lors des derniers mois de campagne, le reste du temps: POGNON! (capitalisme oblige...)
Les priorités du peuple ne sont pas celle du gouvernement et l'inverse et encore plus vrai!
A ce jour de ce que je vois, chacun croit / espère que les gouvernements soient encore en quelconque rapport avec le peuple qui les élus, cependant, plus le temps passe, moins la réponse semble évidente.
Il m'est évident que l'argent gouverne le monde plus que n'importe quoi d'autre, des entreprises (boursière) dont le seul objectif est de faire de plus en plus d'argent au détriment des ces employer (et donc de ce qui la fait vivre) reflète donc à la perfection la société de consommation mondial que l'on voit à ce jour.
Inscrit le 03/11/2011
1 messages publiés
Vous pouvez signer d'ou vous voulez quand au poids que cela peut avoir que vous soyez d'ici ou d'ailleurs il sera le même: 0

Comme toujours, la masse va se faire pister pour une poignée de petit pirates informatique de fin de semaine...
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
dannyel, le 03/11/2011 - 11:29
Drôle de président , Obama , je pensais qu'étant de couleur , il serait plus près des libertés individuelles;
il me déçoit beaucoup

C'est juste un beau parleur.
Inscrit le 28/08/2004
6873 messages publiés
Zergy, le 03/11/2011 - 11:53

dannyel, le 03/11/2011 - 11:29
Drôle de président , Obama , je pensais qu'étant de couleur , il serait plus près des libertés individuelles;
il me déçoit beaucoup

C'est juste un beau parleur.

Je ne sais pas, j'ai personnellement l'impression qu'il fait surtout ce qu'il peut. Regardez comme il a bataillé pour que les millions d'américains pauvres aient une sécurité sociale. Et pourtant il y en avait, de l'opposition.

Maintenant, il y a le parlement américain et les lobbies qui œuvrent, un président n'est jamais seul aux commandes.


Ce qui me pose problème, c'est l'incohérence, puisque cette loi en contredit une autre. Au premier procès, on va bien rire, chacun dira avoir la loi pour lui.
[message édité par Elisheva le 03/11/2011 à 13:24 ]
Inscrit le 22/12/2009
466 messages publiés
MartinDjedjes, le 03/11/2011 - 11:45

Comme toujours, la masse va se faire pister pour une poignée de petit pirates informatique de fin de semaine...

parcce que vous croyez que la cible de ce systeme de surveillance seront ces "petits pirates"??
je vous trouve bien naïf..
[message édité par laclape le 03/11/2011 à 12:49 ]
Inscrit le 03/10/2011
6614 messages publiés
C'en est fini de la concurrence américaine, dès que tu trouves un concurrent, tu bloques son site, cool - au revoir Amazon -
[message édité par Centaurien le 03/11/2011 à 13:42 ]
Inscrit le 27/10/2011
9 messages publiés
dannyel, le 03/11/2011 - 11:29
Drôle de président , Obama , je pensais qu'étant de couleur , il serait plus près des libertés individuelles;
il me déçoit beaucoup

[mode stétéotype à la con on]
Nan, les blacks c'est le rythme dans la peau, pas l'adoration des libertés individuelles
[mode stétéotype à la con off]
Inscrit le 13/06/2010
4 messages publiés
Ça y est, il y a plus de 39000 signatures, le seuil est largement dépassé !
[message édité par BabaYaga699 le 18/11/2011 à 13:08 ]
Inscrit le 21/07/2010
682 messages publiés
On n'a pas ce genre de choses chez nous.
Ni de class action.

Même si l'immonde populace manifeste ou se mobilise, pas de retour en arrière pour Môssieur le président, c'est n-i-e-t.
Inscrit le 02/04/2010
1061 messages publiés
eax13, le 22/11/2011 - 18:06
On n'a pas ce genre de choses chez nous.
Ni de class action.

Même si l'immonde populace manifeste ou se mobilise, pas de retour en arrière pour Môssieur le président, c'est n-i-e-t.

Forcement, ce ne sont pas des outils democratiques.
Nous, nous sommes en Europe, berceau de la democratie. Pays merveilleux ou "les marches" sont la seule force electorale qui compte. Contree ou les dirigeants sont vires et leurs remplacants choisis non par le peuple, mais par ses voisins sous la contrainte des banques.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
wormlore, le 22/11/2011 - 18:55
eax13, le 22/11/2011 - 18:06
On n'a pas ce genre de choses chez nous.
Ni de class action.

Même si l'immonde populace manifeste ou se mobilise, pas de retour en arrière pour Môssieur le président, c'est n-i-e-t.

Forcement, ce ne sont pas des outils democratiques.
Nous, nous sommes en Europe, berceau de la democratie. Pays merveilleux ou "les marches" sont la seule force electorale qui compte. Contree ou les dirigeants sont vires et leurs remplacants choisis non par le peuple, mais par ses voisins sous la contrainte des banques.


Historiquement, le "berceau de la démocratie" se situe en Grèce.

Vous savez, le pays dont il était question de se partager les îles, sous l'impulsions des banques, et qui vient de tomber sous la coupe d'anciens de Goldman Sachs...

Je pensais que Mamie Bettencourt était moins conne que nous : on s'emmerde à voter pour des clowns régulièrement, alors qu'elle se contente d'en acheter un tous les cinq ans. Je dis Bettencourt, mais y a pas qu'elle, évidemment.

Mais même eux se sont fait niquer : celui pour qui on "vote", quel que soit son bord, est sous la coupe de quelques agences de notation, banques et fonds de pension, de toutes façons. Obama a représenté un joli folklore issu du combat pour les droits civiques, mais il est financé par Wall Street après que son prédécesseur Clinton ait dérégulé le secteur bancaire en 1995. Ces gens sont construits exactement comme les raclures de droite (républicains US ou néolibéraux français) : les élections ne sont qu'une caution apportée à intervalles régulier, au bénéfice de "champions médiatiques" au service de castes industrielles.
[message édité par U. Harkogansk-Malatesta le 22/11/2011 à 20:55 ]
Inscrit le 23/07/2010
106 messages publiés
Au USA, pays de 200 millions d'habitant, une petition de 25,000 signature suffit pour obtenir une reponse de l'administration, en Allemagne, pays de 80 millions d'habitant, ne petition de 12,000 signature suffit pour obtenir une concideration au Bundestag.

En France, pays de 70 millions d'habitants (qui essaye de se faire appeler 'pays des droits de l'homme' #WTF), une petition quelqu'en soit le nombre de signataire n'est pas obliger d'etre considere par les representant de la republique (deputes, senats...)

Une lecon d'humilite...
Inscrit le 02/03/2010
1146 messages publiés
U., le 22/11/2011 - 20:53

Historiquement, le "berceau de la démocratie" se situe en Grèce.


C'est exact. Cependant, cette démocratie-là ne crachait pas sur le fait d'avoir des esclaves. Par rapport à ce que nous concevons aujourd'hui comme une démocratie, le système des Grecs était une version beta pas très flamboyante.

On peut d'ailleurs en dire autant des USA: quid d'une démocratie capable d'organiser dans les années 60 une chasse aux sorcières au cours de laquelle, si un voisin voulait vous faire coffrer, il suffisait qu'il vous dénonce come "communiste"? Le même cas se présente à nouveau maintenant grâce à cette merveilleuse invention qu'est le Patriot Act.
On peut fourrer un citoyen bien à fond sous prétexte que c'est "pour protéger la démocratie contre ses ennemis intérieurs". De même, les commissariats bouseux de Caroline peuvent vous faire aller au couloir de la mort en caviardant des preuves, juste parce qu'ils piétinent et ne trouvent pas d'autre coupable valable dans une affaire de meurtre, vous laissant mijoter en attendant l'injection, juste pour couvrir leur incompétence.

Alors bon, les démocraties... c'est bien lorsqu'elles en sont vraiment. Seulement voilà, de nos jours comme jadis, elles consisteny surtout à faire croire aux citoyens qu'ils sont libres, tout en leur serrant la vis en permanence.
[message édité par goalposthead le 23/11/2011 à 09:07 ]
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
goalposthead, le 23/11/2011 - 09:02
U., le 22/11/2011 - 20:53

Historiquement, le "berceau de la démocratie" se situe en Grèce.


C'est exact. Cependant, cette démocratie-là ne crachait pas sur le fait d'avoir des esclaves. Par rapport à ce que nous concevons aujourd'hui comme une démocratie, le système des Grecs était une version beta pas très flamboyante.


Exactement, ce pourquoi je mettais des guillemets. Cette proto-démocratie athénienne comportait des esclaves (la "démocratie" d'alors était surtout une "ethnocratie"), et il n'existait rien du genre "contrôles réciproques des pouvoirs", ni état de droit, qui sont d'autres éléments de la démocratie politique telle qu'on l'entend aujourd'hui.

Symboliquement, il est juste amusant de voir les pays européens, qui présentent la Grèce comme le berceau du système politique qu'ils disent le meilleur au monde, envisager de dépecer ledit berceau pour des motifs financiers qui priment donc finalement les jolis principes qui fondent notre "complexe de supériorité civilisationnel".

goalposthead, le 23/11/2011 - 09:02

On peut d'ailleurs en dire autant des USA: quid d'une démocratie capable d'organiser dans les années 60 une chasse aux sorcières au cours de laquelle, si un voisin voulait vous faire coffrer, il suffisait qu'il vous dénonce come "communiste"? Le même cas se présente à nouveau maintenant grâce à cette merveilleuse invention qu'est le Patriot Act.


C'est pourquoi je ne pense pas que la "démocratie" soit un état, ou quelque chose d'acquis au-delà d'un certain degré de complexité institutionnelle. La démocratie est seulement quelque chose vers quoi on tend, mais qui est toujours perfectible, et qui peut facilement être détournée.

Que ce soit en effet le maccarthysme, le boulangisme, les prises de pouvoirs par des partis fascistes comme en Allemagne et en Italie dans les années 30, que ce soit enfin la ploutocratie financière qui s'est substituée à la démocratie dans les pays occidentaux, la démocratie est quelque chose d'extrêmement fragile et de sans cesse menacé. Il faut dire que par nature, elle permet à ses pires ennemis de proliférer en instrumentalisant ses principes dans leurs discours (on le constate avec le FN par exemple). Il n'y a que des ploucs mal dégrossis pour croire qu'on est en démocratie dès lors qu'on vote tous les 5 ans. Le suffrage universel n'est qu'une condition nécessaire, pas suffisante, de la démocratie. Le pluralisme, l'indépendance de la presse, l'autonomie de la justice, la séparation des pouvoirs, le contrôle citoyen, l'absence de police politique, le caractère exceptionnel des restrictions de libertés, sont d'autres ingrédients tout aussi importants que le droit de vote.

Une "société de contrôle", telle que celles que sont en train de construire les sécuritaristes des deux côtés de l'Atlantique, ne peut pas, ontologiquement, être qualifiée de démocratie. Dans ces sociétés, la démocratie n'est que "de façade", des décisions fondamentales étant prises en dehors de la volonté souveraine des citoyens. L'exemple du Traité de Lisbonne est à ce titre éclatant, mais les réactions récentes au projet de référendum grec, et plus généralement le déploiement de politiques d'austérité qui condamnent la croissance et accentuent l'impératif rentabiliste, sont également des preuves indiscutables de la disparition de la démocratie.

On n'en est pas encore à vivre sous une dictature de type oligarchique, mais il n'en est pas forcément besoin : le techno-sécuritarisme et le contrôle biopolitique suffisent en soi à asseoir une domination non démocratique au bénéfice de quelques élites, les peuples se contentant de consommer comme on leur dit de le faire, priés qu'ils sont de fermer leurs gueules puisqu'ailleurs il existe des dictateurs sanguinaires, des terroristes tous azimuts, et que la violence et le chômage accableront tous ceux qui ne se satisferont pas de "l'horreur économique". Bande de gauchistes nostalgiques du goulag !

goalposthead, le 23/11/2011 - 09:02

On peut fourrer un citoyen bien à fond sous prétexte que c'est "pour protéger la démocratie contre ses ennemis intérieurs".


C'est d'ailleurs très exactement la politique de notre gouvernement : synthétiser de "l'ennemi intérieur" (cf. le livre de Mathieu Rigouste).

goalposthead, le 23/11/2011 - 09:02

De même, les commissariats bouseux de Caroline peuvent vous faire aller au couloir de la mort en caviardant des preuves, juste parce qu'ils piétinent et ne trouvent pas d'autre coupable valable dans une affaire de meurtre, vous laissant mijoter en attendant l'injection, juste pour couvrir leur incompétence.

Alors bon, les démocraties... c'est bien lorsqu'elles en sont vraiment. Seulement voilà, de nos jours comme jadis, elles consistent surtout à faire croire aux citoyens qu'ils sont libres, tout en leur serrant la vis en permanence.


On parle encore de "démocratie" pour justifier les cautions que les partis politique demandent aux peuples de temps en temps. C'est dire que le discours démocratique ne sert qu'à maquiller la réalité ploutocratique de nos sociétés. Les inégalités ne datent pas d'hier, il y a toujours eu de la corruption dans les systèmes politiques humains, et les sphères d'influences, endoctrinements idéologiques et lobbyings acharnés ne sont pas des phénomènes récents. En revanche, l'interpénétration des économies nationales, et le primat du dogme néolibéral assis sur les échanges financiers transnationaux ont permis d'instaurer, à partir des années 80, un mouvement de reflux contre l'auto-détermination des peuples, dont nous constatons aujourd'hui l'avancement : le pouvoir politique souverain a été confisqué par des entités virtuelles supérieurs, animées d'une même idéologie qui ne considère plus la satisfaction du bien commun et de l'intérêt général comme une finalité. Les peuples sont jugés infantiles, capricieux, idiots, par des experts qui ne justifient leur rôle que par la complexification croissante de l'économie et de lindustrie, qui leur appartiendrait plutôt de simplifier pour les faire se conformer aux principes démocratiques. Résultat : ces "experts" sont des traîtres, et le capitalisme est devenu ennemi de la démocratie.
[message édité par U. Harkogansk-Malatesta le 23/11/2011 à 10:21 ]
Inscrit le 15/04/2010
880 messages publiés
ALLEZ-Y ! Signez vous aussi ! Je l'ai fait il y a deux jours déjà. Il faut d'abord s'inscrire sur le site du gouvernement américain (donnez comme domicile une ville américaine et le ZIP correspondant)puis signez !!!!!

ZIP codes de New York ici :

http://www.citidex.com/map/zipco.html
Inscrit le 24/09/2003
984 messages publiés
viviane001, le 23/11/2011 - 11:18
ALLEZ-Y ! Signez vous aussi ! Je l'ai fait il y a deux jours déjà. Il faut d'abord s'inscrire sur le site du gouvernement américain (donnez comme domicile une ville américaine et le ZIP correspondant)puis signez !!!!!

ZIP codes de New York ici :

http://www.citidex.com/map/zipco.html

Oui, c'est le meilleur moyen de discréditer cette pétition : signer en masse quand on est pas américain ......

Ca vous arrive de réfléchir des fois ?
[message édité par MattCoalman le 23/11/2011 à 11:45 ]
Inscrit le 11/01/2011
142 messages publiés
Il faudrait des dizaines de millions de signataires.
Le parlement est élu par le peuple. Si les parlementaires votent alors c'est que le peuple est d'accord sauf mouvement de masse énorme.

Même avec cent mille ou un million de signatures cette pétition serait juste bonne pour la poubelle a l'échelle d'un pays comme les USA.
Inscrit le 20/01/2012
1 messages publiés
J'appel les internautes du monde entier à venir sur le site www.megaupload-france.com et à voter contre la loi Hadopi et l'arrêt du téléchargement.

Vive la liberté
Inscrit le 16/02/2012
2 messages publiés
de couleur ??????? blanc - noir ,sont des couleurs !!! ,oui ,la connerie ,elle ne connais pas de couleurs ,obama - sarco et tant d'autres "au pouvoir " bachar , le gros coreen du nord ,............... etc. la même mafia ;D/G ,les mëmes . la populace ,suivant les dires de jospin et des autres ;politicards , journaleux ,mini d'ésprit ,bobos , ne compte pas. ce qu'ils souhaitent ,brider tout les moyens de com. entre les peuples ,pourquoi ils ont tout fait pour bloquer l'ESPERANTO ,une langue superbe , vivante ,actuelle, facile a apprendre---mais emmerdante ,car les peuples peuvent se comprendre ,et de cela ils n'en veulent pas. et vous avez raison , les pétitions ????????????????? ,amuses vous.non ,il faut plus ,les paroles ,ils s'en foutent .
salut a vous
witold
Inscrit le 16/02/2012
2 messages publiés
bravo a goalhaed ,pradon si faute , sur la democratie ,vrais les env. 50000 atheniens ont "costruits" la démocratie sur le dos des 200000 ésclaves ,pes de quoi se glorifier les greques ,et en plus dans le caca financier démocratique de l'UE.
witold
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Novembre 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11