Alors qu'il s'agit d'un Sommet mondial de la plus haute importance, qui vise notamment à apporter plus de régulation dans les transactions financières et commerciales, le G20 est sponsorisé par des entreprises privées. Parmi elles se trouvent notamment la Société Générale, et le constructeur français de produits high-tech Archos.

Tout va bien dans nos belles démocraties internationales. Souvenez-vous. Avant l’été, nous avions participé à l’eG8 à Paris, et avions été surpris que « l’évènement organisé à la demande de Nicolas Sarkozy par Publicis est entièrement financé par les partenaires privés (Vivendi, Orange, Google, eBay, Capgemini, Microsoft…), qui ont tous mis entre 100 000 et 500 000 euros sur la table« . Interloqués par ce mélange des genres étrange, il nous avait été répondu qu’en dépit des apparences, l’eG8 était bien un évènement privé auxquels les représentants des Etats étaient simplement invités. Etrange, mais admettons.

Cependant, il en est de même pour le G20 à Cannes. On peut en effet découvrir sur le site internet du Sommet mondial qu’une série d’entreprises privées sont « sponsors officiels » de la réunion des chefs d’état et de gouvernement des vingt plus grandes puissances mondiales. C’est le cas notamment d’Air France, Veolia, Dior, JCDecaux ou même… la Société Générale. Pour un sommet qui doit viser notamment à imposer plus de régulation à des banques qui n’en veulent pas, avouons que le ridicule se joint à l’incongruité.

Les Etats sont-ils si endettés qu’ils ont nécessairement besoin d’aller réclamer le concours d’acteurs privés pour financer leurs réunions politiques les plus importantes, celles qui demanderaient le plus d’indépendance à l’égard de tous les lobbys ?

Parmi les sponsors figure aussi un acteur français de la high-tech, Archos. Dans un communiqué (.pdf), la société explique qu’elle a « été choisie comme partenaire officiel des Sommets G20 et B20« , et que « ce partenariat vise à promouvoir le savoir-faire et la technologie française auprès des Chefs d’Etats, des Présidents d’organisations patronales et des dirigeants d’entreprises internationales« . Concrètement, le constructeur mettra à la disposition des participants des tablettes Archos 101 G9, « qui leur permettront d’accéder à des applications spécifiquement conçues« .

Pour le B20 (Business 20), organisé par le MEDEF à la demande de Nicolas Sarkozy, les présidents d’organisations patronales et les 120 dirigeants d’entreprises internationales présentes recevront à leur arrivée une tablette ARCHOS 80 G9.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés