Google pourrait bien être le futur propriétaire de Yahoo. Le moteur de recherche américain envisage de mettre la main sur son concurrent et a contacté deux sociétés de capital-investissement en ce sens. Ironie du sort, Google avait fait son possible en 2008 pour empêcher Microsoft d'acquérir Yahoo afin que ce dernier conserve son indépendance.

En définitive, c’est peut-être Google qui prendra le contrôle de Yahoo. Le géant de la recherche en ligne envisage en effet de déposer une offre d’achat, selon une information du Wall Street Journal. Le quotidien américain explique que la firme de Mountain View s’est rapprochée de deux sociétés de capital-investissement pour déterminer l’opportunité d’acquérir son concurrent.

La source du Wall Street Journal n’a pas indiqué quelles sont les deux sociétés contactées par le géant américain. Il a par ailleurs précisé que les discussions sur un éventuel rachat de Yahoo sont à un stade encore très superficiel. D’autres entreprises sont par ailleurs en lice pour mettre la main sur le portail américain, dont le géant chinois de l’e-commerce Alibaba ou le russe DST Global.

Le rachat de Yahoo est actuellement la solution la plus avancée, même si d’autres choix s’offrent encore à l’entreprise. Elle pourrait procéder à une nouvelle levée de fonds mais devrait pour cela déterminer un cap stratégique précis pour convaincre les investisseurs. Or pour l’heure, Yahoo donne le sentiment de naviguer à vue. Le portail pourrait également acheter une société à succès, comme Hulu, pour en faire un tremplin.

Ironie du sort, Google a sans doute été l’un des artisans les plus actifs pour faire échouer le rachat de Yahoo par Microsoft en 2008. À l’époque, la firme de Mountain View avait craint que le rapprochement des deux géants de la recherche nuise au « caractère ouvert d’Internet« , pointant les « faits que Microsoft a faits dans le passé et qui ont été si durs pour tout le monde« . Au point de brandir la menace d’une contre-offre pour gêner Microsoft.

Trois ans plus tard, c’est peut-être Google qui va se retrouver dans la peau de Microsoft en se positionnant pour acquérir Yahoo.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés