De gros doutes sur la disponibilité prochaine du code source d'Android 4.0 "Ice Cream Sandwich" sont nés des propos d'un ingénieur de Google travaillant sur le système d'exploitation mobile de la firme. Celui de la version 3 n'ayant jamais été libéré, la communauté open-source pourrait voir rouge si cela était avéré.

Mise à jour : Comme de nombreux lecteurs l’avaient pressenti, le code source d’Android 4.0 « Ice Cream Sandwich » sera bien publié par Google. Andy Rubin, le senior-vice president du Mobile en charge d’Android a confirmé ce jeudi que le code source sera ouvert environ « deux semaines » après la sortie du Galaxy Nexus.

L’un des arguments souvent avancés pour défendre d’Android, le système d’exploitation mobile de Google, face à ses concurrents iOS ou Windows Phone est qu’il est open-source. Son code serait donc disponible gratuitement et librement pour tous ceux qui veulent y accéder ou le modifier. Or, Google avait décidé de ne pas libérer le code de la version 3 de son système, baptisée Honeycomb. La firme avait justifié ce choix en disant qu’elle ne voulait pas que des constructeurs installe cette version du système optimisée pour les tablettes sur un smartphone.

A l’époque, cette fermeture avait fait grand bruit dans la communauté open-source et dans la communauté Android. Pour calmer les esprits, Google avait promis que la version 4 appelée Ice Cream Sandwich, présentée il y a quelques jours, serait bien open-source. Cette dernière étant la première version compatible à la fois avec les smartphones et les tablettes tactiles, le problème rencontré avec la version 3 n’existe plus.

Seulement, cela pourrait ne pas être le cas. Comme le souligne Slashdot, le code source n’a pas été dévoilé en même temps que l’OS et certains commencent à s’en inquiéter. Ainsi, un ingénieur de Google travaillant sur Android a été pris à partie dans un forum où il annonçait la disponibilité du kit de développement de l’OS. Aux questions « quand le code source sera-t-il disponible ? » et « sera-t-il disponible ?« , il a répondu que « pour le moment [il n’avait] rien à dire sur ce sujet.« 

S’il a ensuite essayé de se justifier en rappelant qu’il n’était qu’un ingénieur non décisionnel sur ce projet, la rumeur est lancée et les doutes sur la disponibilité du code d’Android sont maintenant très forts.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés