À l'occasion des dix ans de Windows XP, Microsoft a invité les particuliers et les entreprises à migrer dès que possible sur Windows 7. L'entreprise rappelle que le support technique de l'O.S. a pris fin en 2010 et que les mises à jour ne seront plus distribuées après le 8 avril 2014. Windows XP est pourtant encore massivement présent sur les ordinateurs.

Commercialisé le 25 octobre 2001, Windows XP a sans nul doute été l’un des produits les plus réussis de Microsoft. Le système d’exploitation s’est imposé rapidement chez les particuliers et les professionnels, au point de résister par la suite aux lancements de Windows Vista, sorti en février 2007, et de Windows 7, mis sur le marché en octobre 2009. Une carrière saluée par Microsoft, qui aimerait toutefois passer à autre chose.

Dix ans après, Windows XP est en effet loin d’en avoir fini avec sa longue carrière. Si la plate-forme perd naturellement du terrain, le rythme d’abandon n’est manifestement pas suffisamment rapide du point de vue du géant des logiciels. Et pour cause, Windows XP n’est passé sous la barre des 50 % de parts de marché qu’en août dernier ! À titre de comparaison, Windows Vista a atteint 9,24 % et Windows 7 27,87 %.

Problème, Microsoft a d’ores et déjà programmé l’enterrement du système d’exploitation. Le support technique de l’O.S. a d’ores et déjà pris fin depuis le 14 avril 2010 et les mises à jour de sécurité ne seront plus publiées au-delà du 8 avril 2014. Il ne reste donc moins de trois ans de support de Windows XP. À cette date, la firme de Redmond aura très certainement commercialisé le successeur de Windows 8, prévu pour 2012.

Las, la migration des ordinateurs vers Windows Vista ou 7 traîne. « Alors que plus de 90 % d’entre vous se sont dits prêts à migrer sur Windows 7, beaucoup d’entre vous ont des ordinateurs qui fonctionnent toujours sous Windows XP » regrette en filigrane Microsoft. Migrer sur la dernière plate-forme permet pourtant « d’embrasser la façon dont nous travaillons aujourd’hui » assure le géant de l’informatique.

Il ne reste donc plus beaucoup de temps avant que Windows XP ne soit définitivement délaissé par Microsoft. Or, l’entreprise américaine met en garde. Non seulement la migration d’un parc d’ordinateurs d’un O.S. à un autre est une étape parfois critique pour certaines entreprises, mais en plus la firme prévient qu’il ne sera peut-être pas une bonne idée d’attendre Windows 8.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés