Microsoft a levé le voile sur l'interface de son futur système d'exploitation, Windows 8. Le fil conducteur du développement de cet O.S. a été la prise en compte du marché des tablettes électroniques, qui connaissent une popularité croissante.

Son nom avait déjà été évoqué une première fois en 2009. C’est finalement ce mercredi que Microsoft l’a confirmé, lors de la conférence D9 organisée par le site All Things Digital. Le prochain système d’exploitation du géant des logiciels sera bel et bien baptisé Windows 8. À cette occasion, Microsoft a donné un premier aperçu de ce que sera l’interface du système d’exploitation qui prendra le relais de Windows 7.

Signe évident que les tablettes électroniques sont appelées à être devenir une tendance majeure de l’informatique dans les années à venir, Microsoft a conçu un système d’exploitation capable de fonctionner à la fois sur un appareil doté d’une diagonale d’écran assez réduite mais aussi sur un ordinateur de salon avec un écran aux dimensions conséquentes.

La démonstration visible ci-dessus montre d’ailleurs une interface tactile où l’utilisateur navigue dans Windows 8 avec son doigt. Les différents éléments (boîte e-mail, Store, Internet Explorer, calendrier, météo…) sont organisés en pavés et se placent au premier plan lorsque l’utilisateur appuie dessus. La barre des tâches de Windows et le menu démarrer ne sont plus visibles. En revanche, une barre latérale est présente avec différents raccourcis (recherche, partage, réglages…)

Steven Sinofsky, responsable du développement Windows chez Microsoft, a expliqué au cours d’un entretien être convaincu que l’ensemble des appareils (ordinateurs de bureau, ordinateurs portables et tablettes tactiles) peut fonctionner avec un seul et même système d’exploitation. Microsoft assure toutefois que les utilisateurs habitués au clavier et à la souris ne seront pas perdus et que Windows 8 restera très simple d’utilisation.

La prise en compte du marché des tablettes tactiles lors de la conception de Windows 8 n’est pas vraiment une surprise, dans la mesure où Steve Ballmer avait décrété l’an dernier que ce marché était prioritaire. Si la firme de Redmond est déjà présent sur ce secteur avec Windows 7, elle ne rencontre pas un formidable succès en particulier face au poids lourd Apple et son iPad.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés