Nokia accélère l'abandon de Symbian. Le directeur de la firme en Amérique du Nord a fait savoir que les smartphones sous Symbian ne seraient plus commercialisés aux États-Unis et au Canada. Nokia souhaite désormais miser à fond sur Windows Phone pour se relancer.

L’avenir s’assombrit pour Symbian. Complètement délaissé par les constructeurs de téléphones portables, le système d’exploitation est progressivement abandonné par Nokia. Le constructeur finlandais a annoncé qu’il ne comptait plus commercialiser des smartphones basés sur cette plate-forme aux Etats-Unis et au Canada. La firme avait pourtant repris le contrôle de Symbian en avril dernier, passant l’O.S. sous un modèle propriétaire.

« Lorsque nous commercialiserons nos Windows Phones, nous serons globalement sortis de Symbian. […] Il sera uniquement question de Windows Phone et des accessoires tout autour. La réalité est que si nous ne sommes pas victorieux avec le Windows Phone, ce que nous ferons n’aura plus vraiment d’importance » a expliqué Chris Weber au site américain All Things Digital.

En perte de vitesse par rapport à une concurrence féroce, Nokia tente désormais le tout pour le tout. La firme finlandaise a décidé de conclure un partenariat stratégique avec Microsoft dans la téléphonie mobile. Dorénavant, le système d’exploitation mobile du géant des logiciels, Windows Phone, équipera les derniers smartphones de Nokia. Avec l’espoir, pour les deux entreprises, de se relancer dans la compétition.

Depuis cinq ans, la part de marché de Symbian a fondu comme neige au soleil. Alors qu’elle était de 74 % au troisième trimestre 2006, elle est tombée quatre ans plus tard à 36 %. Beaucoup de constructeurs ont quitté le navire en cours de route pendant cette période, comme Sony Ericsson ou Samsung, pour se rallier à Android. Mais l’abandon de Symbian au profit de Windows Phone parviendra-t-il à remettre d’aplomb Nokia ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés