Wikipédia peine à renouveler les effectifs de ses contributeurs. Après une période faste entre 2007 et 2009, l'encyclopédie est confrontée à un exode régulier de ses membres. La situation inquiète le fondateur du projet, Jimmy Wales, qui pointe en particulier du doigt les nombreuses règles régissant le projet.

La célèbre encyclopédie libre et gratuite Wikipédia est-elle en perte de vitesse ? Lancé en janvier 2001 par Jimmy Wales, le projet a très fortement progressé au cours de la décennie écoulée. Aujourd’hui, l’encyclopédie est disponible dans 282 langues différentes et plus de 19,3 millions d’articles ont été rédigés par les contributeurs. Or, ces derniers se font de plus en plus rares, menaçant ainsi le développement de l’encyclopédie.

Lors de la septième conférence annuelle de Wikipédia, Jimmy Wales a fait part de ses inquiétudes sur l’évolution de l’encyclopédie. « Nous ne parvenons pas à regonfler nos rangs. Ce n’est pas une crise, mais je considère que c’est important » a-t-il déclaré. Pour l’homme d’affaires américain, la multiplication des directives éditoriales constitue un frein évident, puisque les nouveaux utilisateurs sont refroidis devant les innombrables règles du site.

Près de 82 000 contributeurs dans le monde

Selon les dernières statistiques disponibles, Wikipédia comptait au mois de juin 2011 81 911 contributeurs actifs dans le monde, dont 4 845 en langue française. Pour être comptabilisé comme contributeur actif, il faut avoir effectué cinq éditions ou plus au cours du mois. Les contributeurs très actifs, cent éditions ou plus au cours du mois, sont 10 045 dans le monde et 759 en France.

L’affaire est d’autant plus sérieuse que pendant longtemps, entre janvier 2007 et août 2009, l’encyclopédie avait toujours au moins 85 000 contributeurs actifs par mois (sauf une courte baisse entre novembre et décembre 2008). L’encyclopédie avait même dépassé à plusieurs reprises les 95 000 utilisateurs réguliers. Depuis, ce nombre est tombé plusieurs fois sous la barre des 80 000.

Un exode commencé en 2009

Une première alerte avait été émise en 2009, suite à un article du Wall Street Journal. Le quotidien américain soulignait le contraste entre la chute du nombre de contributeurs et la progression régulière du nombre de visiteurs (+20 % entre septembre 2008 et septembre 2009). À l’époque, l’encyclopédie en ligne avait cherché à se rassurer en estimant que certaines versions étaient déjà bien fournies.

Si les contributions sur l’encyclopédie diminuent, c’est que le contenu est aujourd’hui suffisamment riche, complet et bien présenté pour ne pas nécessiter d’éditions trop fréquentes. Il est de plus en plus rare d’avoir des connaissances supplémentaires sur un sujet précis, tant le nombre de « sujets de niche » exploités est aujourd’hui important. Il est donc plus difficile de compléter un article ou d’en créer un nouveau.

Verrouillage de l’encyclopédie et accueil des nouveaux venus

Le succès de Wikipédia a néanmoins eu un inconvénient. L’encyclopédie a attiré des internautes qui cherchent à dégrader son contenu. En conséquence, l’encyclopédie a été obligée d’édicter des règles plus strictes et à mettre en place des protections supplémentaires. Certains sujets sensibles ne sont par exemple pas modifiables par les utilisateurs enregistrés depuis moins de quatre jours ou par de simples internautes.

Pour relancer l’esprit l’esprit communautaire et l’entraide entre membres, Wikipédia réfléchit à plusieurs actions. L’une d’entre elles, baptisée WikiLove, prend la forme d’un bouton qui doit favoriser les encouragements et les réactions positives, en particulier en direction des nouveaux utilisateurs. En effet, les avis négatifs d’utilisateurs expérimentés envers de nouveaux arrivants constituent aussi un frein aux éditions.

Rappelons au passage que la version française de Wikipédia compte plus de 1,13 million d’articles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés