Blizzard a dévoilé de nouvelles informations sur Diablo 3. Le studio américain présente en particulier une toute nouvelle fonctionnalité, l'hôtel des ventes avec de l'argent réel. L'entreprise a publié à cette occasion une longue foire aux questions, afin de répondre à toutes les questions que pourraient se poser les joueurs.

Mise à jour – Ça y est. Blizzard vient d’ouvrir l’hôtel des ventes en argent réel aux joueurs européens. Facultatif, il vient en complément de l’hôtel des ventes classique (avec des pièces d’or).

À cette occasion, l’entreprise impose la double authentification du compte Battle.net (mot de passe + code de l’authentificator) pour limiter les tentatives de piratage. Une sécurité bienvenue dans la mesure où le porte-monnaie de Blizzard peut contenir jusqu’à 250 euros…. et intéresser des personnes malveillantes.

Sujet du 2 août 2011 – C’est une fonctionnalité qui va assurément faire parler d’elle, notamment chez les joueurs. Le studio américain Blizzard, filiale du groupe français Vivendi, a dévoilé lundi de nouvelles informations concernant la future version beta de Diablo 3. Titre phare de la société, Diablo 3 va intégrer un hôtel des ventes un peu particulier. En effet, les joueurs pourront acheter et vendre des objets récupérés en jeu avec de l’argent réel.

Hôtel des ventes avec de l’argent réel

Dans les grandes lignes, cet hôtel des ventes fonctionnera comme celui existant dans World of Warcraft. Les joueurs pourront proposer des pièces d’armure, des armes ou de l’équipement et déterminer le prix qu’ils en attendent. Ils pourront placer un montant minimal d’enchère et / ou fixer un prix d’achat direct (forcément plus élevé) pour permettre aux joueurs d’acquérir immédiatement l’item en question.

Dans une longue FAQ, Blizzard explique que c’est avant tout la sécurité des joueurs qui l’a poussé à imaginer ce système. « Obtenir des objets a toujours été une partie importante des mécanismes de Diablo, mais les jeux précédents ne possédaient pas de système centralisé et robuste facilitant les échanges. C’est pour cette raison que les joueurs se sont tournés vers des alternatives peu pratiques et potentiellement dangereuses« .

Ces transactions, pas toujours nettes, ont entraîné une multitude de problèmes pour Blizzard et pour les joueurs. L’entreprise assure que l’assistance clientèle était souvent confrontée à des joueurs ayant une expérience de jeu réduite, tandis que d’autres étaient victimes de fraudes, de vols d’objets ou de piratage. Une situation à laquelle le studio veut remédier en gérant les échanges, même ceux impliquant de l’argent réel.

Plusieurs commissions prévues

Entreprise privée dont l’objectif est de gagner de l’argent, Blizzard va appliquer une série de commissions sur l’hôtel des ventes. Tout d’abord, une commission fixe, annoncée comme « minime« , sera instaurée sur chaque objet mis en vente. Cette taxe sera systématiquement prélevée, que l’objet soit vendu ou non. Selon Blizzard, cette mesure doit inciter les joueurs à pratiquer des prix raisonnables pour que l’objet se vende.

En plus des frais de mise en vente, Blizzard va appliquer des frais de vente. Une commission fixe supplémentaire sera prélevée dès lors que l’objet en question trouve un acquéreur. Une troisième commission pourra également survenir si le joueur demande un « retrait d’argent » pour virer de l’argent sur son compte en banque. Cette commission se fera à la fois par Blizzard et par le service de paiement tiers.

Cette dernière commission sera facultative, dans le sens où le joueur qui conserve ses gains sur son compte Battle.net ne sera pas taxé. Le joueur pourra par exemple utiliser la somme récoltée directement sur les boutiques de Blizzard. Enfin, Blizzard indique que périodiquement, sans doute de l’ordre de la semaine, le joueur aura le droit de mettre un « nombre limité » d’items sans frais de mise en vente.

Un hôtel des ventes qui sera optionnel

Conscient que tous les joueurs de Diablo 3 n’utiliseront pas l’hôtel des ventes avec de l’argent réel, soit par manque de moyens soit par conviction personnelle, Blizzard précise que cette fonctionnalité est optionnelle. Il y aura un autre hôtel des ventes où les transactions se feront avec la monnaie du jeu (des pièces d’or). À tout moment, le joueur pourra passer d’un système à l’autre.

Le système imaginé par Blizzard permettra même d’acheter des pièces d’or contre de l’argent réel, « au prix du marché qui sera établi par la communauté des joueurs« . Une décision qui risque cependant de fragiliser l’hôtel des ventes classique, notamment à cause des bots et gold farmers, puisqu’on peut comprendre qu’avec l’appât du gain, beaucoup se tourneront vers l’hôtel des ventes utilisant l’argent réel.

Blizzard précise également que les négociations avec de l’argent réel, via le système en jeu, se feront anonymement. « Ni votre nom réel, ni le nom de votre personnage ne sera révélé aux autres joueurs« . Une façon pour le studio d’éviter des problèmes ultérieurs. Enfin, les personnages jouant au mode de difficulté Extrême seront privés de l’hôtel des ventes avec de l’argent réel. Tout se fera avec la monnaie du jeu.

La version beta de Diablo 3 devrait ouvrir ses portes au cours du mois d’août 2011. Par ailleurs, Blizzard a dévoilé une vidéo présentant les différentes classes en jeu :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos