Jiwa change de pavillon. Le service de streaming musical a été racheté par Allomusic, une plate-forme labellisée PUR par la Haute Autorité. Sur Twitter, Allomusic assure que Jiwa conservera son esprit.

Ces derniers mois, le paysage de la musique légale en France a quelque peu évolué. Deezer a conclu un partenariat avec Orange, tandis que SFR et Spotify se sont rapprochés. De son côté, la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet a déjà distribué dix labels PUR (Promotion des Usages Responsables) à des plates-formes musicales. Cette fois, c’est au tour de Jiwa de faire l’actualité.

Le service de streaming en ligne vient en effet d’être racheté par une plate-forme concurrente, Allomusic. L’information, évoquée hier soir sur Twitter, a été confirmée il y a une demi-heure par Allomusic sur le site de micro-blog. Le domaine Jiwa.fm a été transféré à Allomusic, comme le confirme le WHOIS. Sur Twitter, Allomusic assure suite à l’achat de Jiwa qu’il « veut en garder l’esprit« .

Concurrent de Deezer, Jiwa avait été obligé de baisser le rideau face à son incapacité de satisfaire les demandes financières très élevées des maisons de disques. La disparition inattendue du service avait démontré aux pouvoirs publics le manque de dynamique dans l’offre légale de musique en ligne. Alors secrétaire d’État en charge de l’économie numérique, NKM avait appelé les majors à trouver une solution.

En fin de compte, le site web a rouvert ses portes en début d’année. Racheté en octobre 2010 par la société Digiteka, suite à la liquidation judiciaire du service, la plate-forme est revenue sous une forme réduite. En parallèle, les acteurs de la filière musicale et les éditeurs de services ont dégagé 13 engagements pour favoriser le secteur de la musique en ligne, dont la transparence des minimas garantis.

Allomusic est l’une des rares plates-formes à avoir décroché le label PUR de la Haute Autorité. Cette dernière avait publié la candidature du site en mai dernier, en même temps que Spotify et Jamendo.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés