Jeudi soir, Bluetouff a lancé un nouveau pavé dans la mare déjà bien remplie de la communication de l’Hadopi, en révélant que des flots d’insultes ont été déversés contre des adversaires de la riposte graduée, à partir d’un ordinateur visiblement relié au réseau de l’Agence H. Celle-là même qui a été employée par la Haute Autorité pour créer sa campagne de communication TV, presse, internet, radio, etc.

Dans la soirée, PC Inpact a carrément livré en pâture le nom d’un employé de l’agence, avant de se rétracter, les indices récoltés étant beaucoup trop vieux pour établir un début de preuve. Le salarié concerné a d’ailleurs quitté l’Agence H depuis plusieurs mois, et n’avait rien à voir avec l’opération de dénigrement.

Par téléphone, le président de l’Agence H, Christophe Lafarge, nous a indiqué ce vendredi qu’il « condamne très fortement » les insultes répétées sur le site PaspeurdHadopi.fr mis en ligne par la Quadrature du Net. « Ca n’était évidemment pas une mission confiée par l’Hadopi, ni une initiative de l’agence« , tient à rassurer M. Lafarge.

L’agence dit réfléchir aux recours juridiques possibles, et mène sa propre enquête. Qui pourrait confirmer la piste d’un acte isolé d’un employé de l’agence H. « Rien n’est exclu« , reconnaît Christophe Lafarge. Ni la piste interne, ni celle d’un acte de malveillance externe.

Affaire à suivre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés