Ca ne peut être qu’un malheureux hasard. Bluetouff raconte sur Reflets que le site contre la riposte graduée mis en ligne cette semaine par la Quadrature du Net, Pas peur d’Hadopi, fait l’objet d’un torrent d’insultes qui a commencé mercredi vers 16h, et qui continuait toujours ce jeudi après-midi. Le site permet à chacun de dire pourquoi il n’a pas peur de l’Hadopi, et donc d’y publier des messages librement. Or c’est un flot d’insultes visant certains adversaires de la riposte graduée qui s’est déversé :

Après enquête, dont Bluetouff détaille les éléments matériels, il apparaît que l’auteur de ces insultes utiliserait un ordinateur relié au réseau de l’agence de communication EuroRSCG… qui partage le même bâtiment que l’AGENCE H, auteur de la ridicule campagne de communication de l’Hadopi, rue Léon Blum. Coïncidence ? Troublante. A tout le moins. (Mise à jour : comme nous le signale @ManDaMoon, l’Agence H appartient au groupe Havas, qui compte EuroRSCG dans ses filiales. Les deux entités partageront les mêmes bureaux à Puteaux en septembre)

Soit Bluetouff se trompe dans son enquête, ce qui paraît peu probable. Soit EuroRSCG et/ou l’AGENCE H ont mal sécurisé leur réseau, ce qui serait un comble pour une agence chargée de communiquer pour l’Hadopi. Soit, et c’est l’hypothèse qui ajouterait un clou supplémentaire sur le cercueil de la riposte graduée, l’agence a bien réalisation une opération de dénigrement contre la Quadrature du net et ses soutiens

« HADOPI nous rappelle fort justement qu’on est responsable de ce qui se passe sur sa connexion. Ce qui me permet, avec l’ensemble des preuves numériques collectées de porter une plainte contre X dans le cadre d’injures portant atteinte à mon honneur et à ma dignité. Le X remontant une IP d’EURO RSCG, vous vous doutez bien qu’on risque de retrouver un peu de flamby sur les murs de tout le bâtiment du 11 quai Leon Blum« , écrit Bluetouff.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés