C’était trop absurde pour qu’on le remarque du premier coup d’oeil. Ce matin, dans notre article consacré à l’analyse de l’étude complète de l’Hadopi, nous avions mis en évidence la grande difficulté des sondés à savoir reconnaître un site licite d’un site illicite, ce qui relativise toute conclusion sur l’efficacité de la riposte graduée. Nous montrions ainsi que 71 % des sondés qui disent ne consommer que légalement disent aussi regarder des séries TV gratuitement en streaming, ce qui paraît totalement incohérent. Mais il y avait beaucoup plus incohérent encore.

Parmi les internautes qui déclarent un usage exclusivement licite, 43 % affirment consommer gratuitement des logiciels… sur des plateformes de streaming :

Plusieurs explications possibles :

  1. Les internautes sondés répondent très vite et n’importe comment, sans vraiment lire les questions et les réponses, ce qui invalide l’ensemble du sondage (un scénario toutefois limité par le fait que beaucoup de résultats sont proches de ceux constatés en début d’année) ;
  2. Les internautes sondés ne comprennent pas les questions et/ou les réponses et répondent au hasard ;
  3. Les internautes sondés croient comprendre, mais ne comprennent pas ;
  4. Il est possible de consommer des logiciels en streaming et personne ne nous avait rien dit.

Dans tous les cas, le résultat de cette question montre avec quelles pincettes il faut prendre les sondages. Quels qu’ils soient.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés