Sony se prépare à gérer les joueurs victimes d'une usurpation d'identité. Les joueurs nord-américains concernés pourront recevoir jusqu'à un million de dollars afin de les aider à restaurer leur identité, grâce à une police d'assurance souscrite par Sony. Ce programme ne concerne pour l'heure que les joueurs nord-américains.

La communication de crise se poursuit chez Sony. Après avoir organisé une conférence de presse dimanche dernier, l’entreprise japonaise se prépare désormais à gérer les éventuelles usurpations d’identité survenues lors du piratage des serveurs de Sony (PlayStation Network, Qriocity et Sony Online Entertainement). Les joueurs concernés pourront obtenir un fort dédommagement financier.

Sony annonce sur son blog américain avoir souscrit une police d’assurance facilitant la prise en charge des victimes. « Cette assurance va fournir une aide financière jusqu’à un million de dollars pour couvrir les frais de restauration d’identité, les frais de défense juridique et la perte de salaire qui se produisent dans les 12 mois après l’évènement » explique la société.

Ce programme s’accompagne d’une cyber-surveillance d’Internet afin de détecter un usage frauduleux d’une information personnelle. Au cas où cela se produit, la victime sera alertée par téléphone et / ou par courrier électronique et recevra des conseils sur les mesures de protection à prendre. Elle recevra également des rapports mensuels.

Ces mesures ne semblent concerner pour l’heure que les joueurs nord-américains. Si plusieurs millions de comptes ont effectivement été compromis lors du piratage des serveurs de Sony, aucun joueur ne s’est pour le moment manifesté sur une quelconque usurpation d’identité. En parallèle, Sony coopère activement avec les services de police pour retrouver les responsables de ce hack.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés