Le service Mgnet.me propose de raccourcir et renommer les URL de liens Magnet dédiés à BitTorrent ou à tout autre protocole P2P utilisant le standard inventé par Shareaza. Un standard reconnu aujourd'hui par des logiciels comme µTorrent ou Vuze.

Lorsque l’on pense aux liens pour BitTorrent, on pense souvent aux « .torrent ». Ces fichiers permettent aux clients P2P de savoir quel tracker contacter pour récupérer la liste des internautes qui partagent le fichier désiré, et se déclarer soi-même parmi les « peers » ou les « seeds » qui uploadent tout ou partie d’un contenu. Mais juridiquement, la gestion de trackers et la distribution de liens .torrents est devenue risquée, ce qui incite la communauté BitTorrent à se reposer de plus en plus sur des solutions décentralisées.

The Pirate Bay avait initié le mouvement en novembre 2009 lorsque le célèbre site d’indexation de fichiers .torrents avait décidé de fermer son tracker au profit de liens Magnet. Ces liens, inventés par Shareaza pour le protocole P2P Gnutella 2.0, ne font plus référence à un ou plusieurs trackers, mais indiquent simplement l’identifiant unique du fichier cible, à la manière des liens eDonkey sur eMule. A charge pour les clients P2P de demander aux voisins qui partage le fichier voulu, grâce à un protocole de distribution décentralisée (DHT) associée à un protocole d’échange de pairs (PEX, Peer Exchange). Les adresses IP ne sont plus stockées en même endroit, mais échangées de la main à la main. La plupart des clients BitTorrent sont aujourd’hui capables de gérer les liens Magnet, notamment µTorrent et Vuze.

Peter Sunde, l’ancien porte-parole de The Pirate Bay, avait aussi voulu décentraliser l’indexation des liens Magnet, en reposant notamment sur Twitter. Plutôt que publier les liens sur TPB, chaque utilisateur communiquerait lui-même les liens Magnet de son choix sur les réseaux sociaux, auprès de ses amis. En pratique cependant, les liens Magnet sont très longs et incompréhensibles, et les outils traditionnels comme Bit.ly ne savent pas les raccourcir. C’est donc de ce constat qu’est né mgnet.me, un service qui permet de raccourcir les liens Magnet et de leur donner un nom spécifique.

Par exemple le documentaire Beyond The Game publié sous licence libre sur Vodo, a comme lien Magnet cette très longue chaîne qui n’évoque rien :

magnet :?xt=urn:btih:40cf347e39fe45e3c5bfde8d844015cde10ad1e8

Avec Mgnet.me, l’URL peut devenir simplement http://mgnet.me/.BeyondTheGame. Les développeurs intéressés pourront aussi utiliser l’API pour générer les liens raccourcis sans avoir à passer par le site web.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés