Au Vietnam, le couvre-feu destiné aux MMORPG devrait bientôt entrer en vigueur. En effet, les fournisseurs d'accès à Internet devront bloquer les connexions à destination des serveurs entre 22 heures et 8 heures le lendemain. Les autorités s'inquiètent de la dépendance des joueurs à ces univers virtuels. En Corée du Sud, la question du couvre-feu est aussi en débat.

Les joueurs vietnamiens ne devraient bientôt plus pouvoir passer des nuits entières à jouer en ligne. À partir du 3 mars 2011, les fournisseurs d’accès à Internet locaux seront obligés chaque jour de bloquer l’accès aux serveurs entre 22 heures et 8 heures le lendemain matin. C’est en tout cas ce que souhaite le ministre vietnamien de l’information et de la communication.

La mesure voulue par le gouvernement vise avant tout les jeux de rôle en ligne massivement multijoueur. Les MMORPG sont en effet particulièrement prenants et nécessitent un investissement assez conséquent pour progresser significativement dans le jeu. Le joueur doit ainsi réaliser moult quêtes et parcourir de nombreux donjons pour s’équiper, s’enrichir et gagner en expérience.

Les autorités craignent depuis longtemps que ces jeux ne finissent par affecter le comportement de la jeunesse. Cette inquiétude, renforcée par l’apparition occasionnelle de quelques faits divers, a finalement poussé le Vietnam à se pencher sur les horaires d’ouverture et de fermeture des cybercafés, sur le temps passé quotidiennement en ligne ou encore sur la publicité autour des MMORPG.

Le Vietnam n’est pas le seul pays d’Asie à songer au couvre-feu pour freiner l’addiction aux jeux en ligne. Une réflexion similaire est menée en Corée du Sud, un pays connecté au très haut débit et réputé pour être particulièrement attiré par les MMO. Là encore, le gouvernement croit que le bridage des connexions permettra de résorber un phénomène qui prendrait de l’ampleur.

Peuplé de 89,57 millions d’habitants, le Vietnam compte environ 23 millions d’internautes. D’après l’association vietnamienne des logiciels, un peu moins de la moitié (12 millions) joue à des jeux vidéo. Dans ce groupe, 70 % jouent en ligne et 55 % y consacrent entre 2 et 4 heures par jour. Enfin, près de 40 % des joueurs dépensent jusqu’à 12 euros pour assouvir leur passion. Une somme conséquente au regard du niveau de vie local.

( photo : CC BY-NC-SA )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés