Pour lutter contre l’addiction aux jeux vidéo, le gouvernement vietnamien entend amender sa régulation sur les jeux multijoueurs. Selon Vietnamnet, un texte projeté par le ministère de l’information et des communications du Vietnam donnerait aux gouvernements provinciaux le pouvoir de décider des heures d’ouverture et de fermeture des cybercafés, et imposerait certaines limites aux jeux vidéo.

En particulier, il serait prévu que les serveurs des jeux multijoueurs n’aient pas le droit d’accueillir plus de trois heures par jour un même joueur, lorsque le jeu nécessite un certain niveau d’interaction entre les participants. Une mesure qui vise essentiellement les jeux de rôle massivement multijoueurs, extrêmement populaires en Asie. Lorsque l’interaction est calme et paisible, comme avec les jeux d’échecs, aucune limitation de durée ne serait imposée. De même, les jeux à vocation culturelle ou éducative bénéficieraient d’une dérogation qui autoriserait les joueurs à y jouer jusqu’à 5 heures par jour.

Le pays pourrait aussi interdire les publicités pour les jeux en ligne, sur le modèle des régulations contre la publicité du tabac.

Par ailleurs, suivant en cela l’exemple chinois, le Vietnam a décidé d’interdire la vente d’objets virtuels en monnaie réelle. Les tribunaux civils seront réputés incompétents pour trancher les litiges entre joueurs et éditeurs de jeux vidéo, lorsque des biens virtuels seront en jeu.

Selon l’Association vietnamienne des logiciels, le pays compterait 12 millions de joueurs, dont 70 % jouent en ligne, et plus de la moitié (55 %) jouent entre 2 et 4 heures par jour. 40 % dépenseraient entre 6,5 et 12 euros par mois pour jouer aux jeux vidéo, ce qui est beaucoup par rapport au niveau de vie local.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés