Les ebooks peinent à décoller en France. Les livres électroniques gratuits représentent 75 % de la totalité des téléchargements en ligne. Parmi les causes de cette situation, un prix à l'achat trop élevé et l'absence de décollage des tablettes électroniques... mais aussi une hostilité française face à l'achat de contenus dématérialisés.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’engouement autour de l’idée d’acheter des livres électroniques est plus que mesuré. D’après les chiffres fournis par l’institut GfK pour l’année 2010, seuls 13 % des Français ont déjà téléchargé un livre électronique depuis un kiosque en ligne. Et dans le détail, la part des e-books payants est particulièrement réduite. En effet, seul un livre téléchargé sur quatre a effectivement été acheté.

Pour expliquer ces chiffres particulièrement mauvais, il faut regarder le prix du livre électronique. Celui-ci est généralement 20 % moins cher qu’un livre vendu dans le commerce. Un ouvrage vendu 23 euros dans une librairie sera proposé à 18 euros en ligne. Une baisse certes bienvenue, mais visiblement insuffisante. Le livre électronique reste trop cher, malgré son aspect dématérialisé.

Nous sommes donc loin du prix attendu par les lecteurs, 8 euros. Il suffit de se rendre sur un kiosque numérique pour s’en convaincre. Sur le site de la FNAC, dont le catalogue est riche de plus de 80 000 titres, de nombreux ouvrages sont vendus entre 12 et 18 euros. Néanmoins, certaines ventes sont nettement sous la barre des 8 euros.

Reste que le prix est loin d’être le seul facteur. La diffusion des livres électroniques en France est dépendante du succès des tablettes numériques. En effet, ces appareils sont pour l’heure le support idéal pour livre sur un écran. L’écran est autrement plus grand que celui d’un smartphone, et le dispositif est plus facilement transportable qu’un PC de bureau ou un PC portable.

Or, des premiers signaux encourageants ont été perçus en 2010. L’an dernier, plus de 435 000 tablettes numériques et liseuses électroniques ont été écoulées en France. Cette année, le marché devrait véritablement décoller et les analystes s’attendent à une année faste : on parle de plus d’un million de tablettes tactiles vendues dans l’Hexagone.

Une éventuelle baisse du prix des livres électroniques et la propagation des tablettes suffiront-elles à pousser les internautes à consommer ? Rien n’est moins sûr. En effet, l’étude menée par GfK montre que 40 % des sondés ne s’intéressent qu’aux ebooks gratuits. Plus généralement, la France est l’un des rares pays à être aussi hostile à l’achat de produits culturels dématérialisés. Seuls 8 % des Français y sont favorables.

« La France est le pays qui souffre le plus du mythe de la gratuité d’Internet Là où d’autres pays, USA et Europe du Nord en tête, ont su expliquer à leurs opinions publiques que Internet était un nouvel accès à l’information et aux contenus, mais pas un nouvel écosystème, la France n’a pas su faire passer le message à ses internautes » avait commenté GfK au printemps dernier.

« Devant les échecs des offres payantes, les éditeurs ont massivement basculé sur des modèles gratuits qui restent gravés dans dans l’inconscient collectif Français : Internet, c’est gratuit » avait-il conclu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés