Jusqu'à présent, les jeux disponibles pour le Kinect permettaient de faire du sport, de danser ou d'accomplir tout un tas d'activités bon enfant. Or, la société ThriXXX a décidé d'utiliser les pilotes alternatifs du Kinect pour proposer un jeu pornographique. Un détournement qui est loin de satisfaire Microsoft.

Lancé en novembre dernier aux États-Unis et en Europe, le Kinect propose à l’heure actuelle un catalogue de jeux officiels plutôt restreint. Néanmoins, le principe d’un dispositif sans fil à reconnaissance de mouvements a poussé de nombreux développeurs à s’intéresser de près au nouveau gadget de Microsoft. Cette communauté s’est rapidement emparée du produit en développant un pilote sous Linux et en mettant au point des hacks originaux.

Mais toutes les idées autour du Kinect ne ravissent pas Microsoft. Si la firme américaine assure comprendre l’intérêt du hack, elle ne tient clairement pas à voir le dispositif être détourné d’une manière déplaisante. Or, la société ThriXXX est justement le type d’entreprise que Microsoft aurait voulu tenir loin de son kit de reconnaissance des mouvements. En effet, ThriXXX développe des jeux interactifs en 3D pour adultes.

« Ce n’est pas la première fois que la technologie est utilisée d’une façon non prévue par son fabricant, et ça ne sera pas la dernière fois. Microsoft n’a pas autorisé ou délivré une licence pou un tel usage » a expliqué Microsoft dans un communiqué repris par le Los Angeles Times, ajoutant que la Xbox est avant tout une console de salon destinée à un usage familial.

Le jeu proposé par ThriXXX est relativement simple à comprendre. Le joueur déplace sa main dans l’espace. Ce faisant, le dispositif sans fil retranscrit les mouvements en jeu afin de simuler les caresses (et plus encore) sur le corps de différentes femmes virtuelles. Nul doute que la manière dont le joueur déplacera sa main sur le corps de la jeune femme dévêtue jouera un rôle sur la réussite « du niveau ».

L’industrie pornographique a souvent joué un rôle direct ou indirect dans le développement technologique. Au niveau du web, les contenus pour adultes ont favorisé à leur manière l’émergence des vidéos en streaming, du haut débit ou encore des services de paiement en ligne. L’industrie pornographique est également régulièrement citée pour expliquer la victoire de la VHS sur le Betamax.

Une vidéo de « démonstration » est disponible sur YouTube. À ne pas lire au bureau !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés