Free le promet depuis quelques années. Le FAI est résolument décidé à bousculer le marché de la téléphonie mobile en proposant des offres audacieuses. Selon Xavier Niel, la clé du succès se trouve là. Si Free se contente de copier la concurrence, l'opérateur échouera.

L’arrivée prochaine de Free dans le secteur de la téléphonie mobile est particulièrement attendue. Pas uniquement par les abonnés du fournisseur d’accès à Internet, mais aussi par les clients des opérateurs concurrents. En effet, le trublion de l’ADSL français est réputé pour avoir tiré les prix des abonnements vers le bas en proposant une offre triple play sous la barre des 30 euros mensuels.

Lors de la présentation de la Freebox Révolution, Xavier Niel a, d’une certaine façon, testé la réaction du public et de la concurrence en annonçant l’intégration de tous les appels vers les téléphones mobiles, quel que soit l’opérateur, dans le forfait du FAI. Suite à l’arrivée de cette nouvelle freebox et l’annonce des communications illimitées, le site Frenchweb a pu s’entretenir avec le fondateur d’Iliad, la maison-mère de Free.

Sur le sujet de la téléphonie mobile, Xavier Niel veut « inventer un nouveau deal pour le mobile en 2012« . « Aujourd’hui, vous payez des fortunes pour la voix, pour la data, des choses qui coûtent très peu cher à produire. Je pense qu’on a un vrai savoir-faire et on va être à même d’apporter une vraie révolution sur ces marchés » a prophétisé Xavier Niel.

« Et de toute manière, si on n’arrive pas à apporter une vraie révolution, ça ne marchera pas. S’il s’agit de reproduire ce que font les autres, ça ne marche pas » a-t-il ajouté. En clair, Free veut reproduire la même démarche que celle qu’il a suivi en 2002 avec le triple play. Au grand dam de ses concurrents, qui ont été contraints de s’aligner sur l’offre de Free.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés