Le forfait Freebox Révolution intégrera tous les appels en illimités vers l'ensemble des opérateurs mobiles français. En réduisant d'une heure la taille de son forfait et en passant par le téléphone fixe, le fournisseur d'accès à Internet estime que la réduction pourra atteindre jusqu'à 120 euros par an.

En marge de la présentation de la Freebox Révolution, Xavier Niel a levé un peu le voile sur la stratégie de son groupe dans la téléphonie mobile. Si le vice-président d’Iliad n’a pas présenté la future offre mobile de Free, il a néanmoins annoncé que tous les appels vers les téléphones mobiles, quel que soit l’opérateur, seront inclus en illimité dans le forfait Freebox Révolution, à 29,99 euros par mois.

Dans son communiqué de presse, Free promet que l’intégration des appels vers les lignes mobiles, hors numéros spéciaux, dans le forfait Freebox Révolution va réduire significativement la facture de téléphone mobile. « Passer ses appels vers les mobiles depuis son téléphone fixe et réduire d’une heure la taille de son forfait peut faire gagner jusqu’à 120 euros par an » estime le FAI.

Fin décembre 2009, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes autorisait Free à rentrer sur le marché de la téléphonie mobile en lui accordant la quatrième licence 3G. Le FAI, qui doit dévoiler son offre mobile en 2012, avait expliqué à l’automne 2008 vouloir « diviser par deux la facture mobile d’un foyer moyen« , en réduisant jusqu’à « 1 000 euros par an la facture d’un foyer ayant trois forfaits« .

L’arrivée de Free sur ce marché est suivie avec attention par les trois autres opérateurs. Dimanche, le directeur général d’Orange, Stéphane Richard, a voulu tempérer la révolution promise par Free dans la téléphonie mobile. Au micro de RTL, il a en particulier souligné que le taux de couverture 3G de Free sera très largement inférieur (25 %) à celui d’Orange (95 %). Mais les deux opérateurs ne sont pas arrivés en même temps sur ce créneau.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés