Ce week-end, le blog du site de paiement en ligne a été la cible de plusieurs attaques de déni de service distribuées, entraînant plus de 75 interruptions de service. Orchestrée par la communauté Anonymous, celle-ci invite également les internautes à élire Julian Assange, le porte-parole de Wikileaks, personnalité de l'année 2010 lors du concours organisé par le Time.

L’opération est contestable, mais elle traduit l’agacement de nombreux internautes face aux tentatives politiques de faire taire définitivement Wikileaks. Depuis ce week-end, le blog officiel de PayPal est ciblé par des cyber-attaques menées par la communauté Anonymous. Ces attaques DDOS font suite à la décision du site de paiement en ligne de suspendre définitivement le compte de Wikileaks pour infraction aux conditions d’utilisation.

Selon les mesures réalisées par Panda Security, une société espagnole spécialisée dans la sécurité informatique, l’attaque DDOS contre le blog de PayPal a duré plus de huit heures et a entraîné 75 interruptions de service. Le site officiel permettant d’accéder au service de paiement en ligne (paypal.com) n’a, semble-t-il, pas été visé durant ces cyber-attaques.

Wikileaks n’est pas épargné par les attaques DDOS. Depuis le début de la diffusion des câbles diplomatiques, le site lanceur d’alerte est constamment la cible d’attaques de déni de service distribuées. « Ces attaques, et de prochaines attaques, menacent la stabilité de l’infrastructure d’EveryDNS, qui permet l’accès à près de 500 000 autres sites« , a expliqué la société Dyn.

Vendredi, PayPal avait justifié la fermeture du compte de Wikileaks en invoquant une infraction à l’égard de la politique d’utilisation acceptable du service de paiement en ligne. « Nos services de paiement ne peuvent être utilisés pour des activités qui encouragent, promeuvent, facilitent ou invitent autrui à commettre des activités illégales » était-il écrit.

Une autre action moins controversée est également prévue par les sympathisants d’Anonymous : élire Julian Assange personnalité de l’année 2010. En effet, l’une des actions proposées par cette communauté est de voter massivement pour le porte-parole de Wikileaks, afin qu’il arrive en tête du concours organisé par le Time. Les internautes peuvent choisir le niveau d’influence qu’a eu chaque personnalité listée par le magazine au cours de l’année 2010.

Face au porte-parole de Wikileaks, nous retrouvons Glenn Beck (un présentateur TV conservateur), David Cameron, Recep Tayyip Erdogan (le premier ministre turc), Lady Gaga, Robert Gates (le ministre de la défense américaine), Hu Jintao, Steve Jobs, Hamid Karzai, Barack Obama, Sarah Palin ou encore Mark Zuckerberg, le fondateur du réseau social Facebook.

( photo : CC BY Espen Moe )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés