Le bureau des brevets et des marques de commerce aux États-Unis a validé mardi la requête de Facebook. Le réseau social souhaite obtenir un brevet protégeant le terme "Face". Le statut de la demande vient d'évoluer en "avis d'acceptation".

Dans le domaine des réseaux sociaux, Facebook compte bien régner sans partage sur les termes « Face » et « Book ». Pour cela, le site avait déposé dès le 1er décembre 2005 une demande de dépôt de la marque « Face » auprès du bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO). Manifestement, Facebook est sur le point de voir sa requête validée par l’instance administrative.

En effet, le statut de la demande a évolué. Depuis mardi, la requête déposée par Facebook est désormais en « avis d’acceptation » (notice of allowance). Comme le fait remarquer Techcrunch, qui rapporte l’information, Facebook a désormais trois mois pour payer une taxe avant de pouvoir effectivement récupérer son brevet. Nul doute que le réseau social aura largement les moyens de la payer.

Le brevet en question aura une portée dans les services de télécommunications fournissant des services de discussion en ligne, allant de la messagerie instantanée au forum de discussion en passant par la messagerie privée. Cela étant, Facebook n’a pas attendu la fin des démarches avec l’USPTO pour s’attaquer à des services dont la dénomination était trop proche à son goût.

Cet été, Facebook a ainsi déposé une plainte contre Teachbook, un site communautaire destiné aux professeurs américains. Le réseau social considère que l’utilisation en suffixe du terme ‘book’ pour nommer un service ayant des fonctionnalités sociales suffit à créer confusion auprès des internautes en diluant le signe distinctif de la marque Facebook.

Fin septembre, le réseau social s’est également attaqué à Stupidbook, un site humoristique se moquant de certains statuts des membres de Facebook. La société américaine a alors considéré que l’ensemble du site constitue une campagne de dénigrement à son encontre. Un reproche d’autant plus fort que Facebook a constaté l’utilisation d’une police d’écriture « très similaire à celle utilisée pour la marque Facebook« .

De nombreux noms communs sont utilisés par de grandes entreprises internationales pour se dénommer ou baptiser un produit ou un service. Microsoft a appelé sa gamme de systèmes d’exploitation Windows (fenêtres, en anglais), Apple signifie pomme, les téléphones Blackberry se traduisent par mûre et Orange peut désigner à la fois une couleur et un agrume.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés