Le 9 novembre 2004, Firefox 1.0 voyait le jour. Six ans plus tard, la fondation Mozilla fête l'anniversaire d'un navigateur qui a profondément redessiné le paysage des navigateurs web. La prochaine échéance sera début 2011, période prévue par Mozilla pour finaliser la prochaine version majeure de son logiciel, Firefox 4.

Certes, l’anniversaire de Firefox aurait été plus grandiose encore avec la sortie de Firefox 4. La prochaine version majeure du navigateur libre poursuit en effet son long développement et la dernière étape, la Release Candidate, ne devrait arriver qu’au début de l’année prochaine. Vraisemblablement en janvier ou en février 2011. En attendant, la fondation Mozilla devrait sortir ces jours-ci la beta 7 de Firefox 4.

Malgré ce retard, la fondation Mozilla peut être fière du travail accompli. En six ans, le navigateur libre est parvenu à se transformer en une véritable force d’opposition à l’hégémonie d’Internet Explorer. D’ailleurs, le lent déclin du navigateur maison de Microsoft a profité à la part de marché de Firefox. À l’échelle mondiale, Firefox représente 31,5 % de parts de marché. Internet Explorer, s’il reste le numéro un, est désormais sous la barre des 50 %.

Publié en version 1 le 9 novembre 2004, Firefox a été à l’origine pensé pour combler les lacunes d’Internet Explorer. En effet, Microsoft avait délaissé le développement de son navigateur après avoir conquis la quasi-totalité du marché. Les développeurs web étaient évidemment contraints de composer avec un navigateur qui n’était pas le plus respectueux des standards du web.

Désormais, Firefox fait parti des navigateurs les plus en pointe pour intégrer de nouvelles technologies. Bien que férocement concurrencé par des rivaux de longue date (comme Opera ou Safari) ou par des nouveaux challengers (Google Chrome), Firefox reste pour l’heure le deuxième navigateur le plus utilisé. Et ce fort dynamisme a même poussé Microsoft à s’y remettre. Avec un certain succès.

La prochaine version de Firefox fournira un support plus important des fonctionnalités liées au HTML 5. Le navigateur supportera également l’accélération matérielle et apportera des changements conséquents au niveau de l’interface logicielle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés