Dans un comparatif réalisé par le WorldWide Web Consortium, la dernière version d'Internet Explorer 9 a réalisé un petit exploit. En effet, le navigateur conçu par Microsoft est parvenu à arriver premier dans un test sur la conformité avec le HTML 5.

Qui l’eût cru ? Dans le tout premier comparatif officiel visant à mesurer la conformité des navigateurs web avec le HTML 5, c’est Internet Explorer 9 qui est arrivé en tête. Contre toute attente, la dernière version du logiciel de Microsoft a réussi à doubler ses quatre principaux concurrents, pourtant réputés pour être particulièrement à cheval sur le respect des technologies du web.

Le comparatif, réalisé par le WorldWide Web Consortium (W3C), s’est intéressé à sept aspects : les attributs, l’audio, la balise canvas, la fonction getElementsByClassName, le foreigncontent, la vidéo et le XHTML 5. Dans cinq catégories, Microsoft obtient une note de 100 %. La catégorie balise canvas obtient une note de 89,55 % et la fonction getElementsByClassName décroche la note de 83,33 %.

Pour réaliser ce comparatif, le WorldWide Web Consortium a sélectionné les dernières versions des navigateurs web. Ainsi, la « Platform Preview 6 » d’Internet Explorer 9 était confrontée à Google Chrome 7.0.517.41 beta, Firefox 4 Beta 6, Opera 10.60 et Safari 5.0.7533.16. Si l’ensemble de ces navigateurs obtient 100 % dans les catégories attributs et l’audio, les notes se dispersent ensuite en fonction des navigateurs et des catégories. Dans certains cas, il n’y a même aucune note.

Bien évidemment, comme le fait remarquer The Register, le standard HTML 5 n’est pas encore finalisé et de nombreuses spécifications n’ont pas été prises en compte au cours de ces mesures. Mais l’essentiel n’est pas là. Au-delà de ce classement et de la rivalité entre les navigateurs, c’est les progrès de Microsoft qu’il faut noter. Le géant des logiciels a fait d’importants efforts pour respecter les technologies web avec Internet Explorer 9.

Malgré la percée des navigateurs alternatifs, comme Firefox ou Chrome, Microsoft reste encore un acteur de poids dans ce domaine. C’est donc forcément une très bonne nouvelle de voir la firme de Redmond avancer dans le même sens que Mozilla, Google, Apple ou encore Opera. Même si les vieilles versions d’IE continuent d’entraver le développement du web.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés