D'après Yahoo, il est possible d'anticiper le succès d'une oeuvre en se basant sur le volume des requêtes tapées par les internautes. Les deux auteurs de l'étude estiment que ces prédictions sont assez efficaces dans le domaine du cinéma, de la musique et du jeu vidéo.

Le web peut-il prédire le succès d’une œuvre ? Selon une étude conduite par Yahoo, il est désormais possible de prédire la réussite commerciale d’un film, la popularité d’une chanson ou le succès d’un jeu vidéo grâce à l’observation du volume des requêtes tapées par les internautes.

« Nous montrons que ce que recherchent les internautes permet également de prédire leur comportement collectif futur dans les prochains jours, voire des semaines à l’avance » ont expliqué Sharad Goel et Jake Hofman à Reuters.

« Plus précisément, nous utilisons le volume des requêtes pour prévoir les recettes des longs métrages lors de leur week-end de sortie, le premier mois de ventes des jeux vidéo et le classement des chansons dans le Billboard Hot 100, constatant dans tous les cas que le nombre de requêtes effectuées détermine fortement les résultats futurs » ont-ils continué.

Cette étude se fait en partie l’écho d’un petit jeu de pronostics mis en place par Google lors du Concours Eurovision de la chanson 2010. À l’époque, le moteur de recherche américain avait placé Lena – la chanteuse allemande – en tête du classement, avec 343 points. Un pronostic qui s’est avéré juste, puisque Lena gagna le concours. Les plus attentifs auront néanmoins remarqué que la justesse des pronostics s’est arrêté là.

En effet, la jeune femme n’a remporté que 246 points lors du concours alors que Google la créditait d’un score de 303 points. Le reste du classement n’a pas correspondu non plus avec la réalité. Le Français Jessy Matador, avec « Allez Ola Olé », est arrivé 12e à l’Eurovision, mais 7e avec Google. « Le score de certains pays est basé sur un jury professionnel, on ne peut donc pas prévoir, dans ces pays, les résultats de façon aussi précise que dans ceux soumis au vote du public » avait expliqué Google

Tout comme l’étude menée par Yahoo, le classement effectué par Google s’est appuyé sur le nombre de requêtes envoyées dans le moteur de recherche pour mesurer la popularité d’un candidat.

( photo BY-NC-ND )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés