La Haute Autorité a mis en ligne trois offres d'emploi sur la bourse interministérielle de l'emploi public. L'une d'entre elles est un poste de Community Manager. La Hadopi est également à la recherche d'un chargé d'études Labs "Economie numérique de la création" et d'un rédacteur documentaliste.

La Haute Autorité recrute. Dans un message publié cet après-midi sur Twitter, le secrétaire général de Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet a publié une série de liens menant sur le site de la bourse interministérielle de l’emploi public. Trois offres d’emploi sont actuellement disponibles, dont un poste de Community Manager.

Celui-ci aura la tâche « de l’organisation du travail collaboratif en ligne et hors-ligne« . Il devra s’occuper de « la planification des réunions et le calendrier des travaux » et est « l’interlocuteur privilégié des chargés d’études issus des différentes directions de la Haute Autorité et s’assure de leur implication au quotidien« . « En collaboration avec des experts indépendants et sous la responsabilité du chargé de mission, il assure l’animation des groupes de travail et le suivi des travaux » poursuit l’offre d’emploi.

Le Community Manager devra également gérer « la partie collaborative de la plate-forme Web« . Mais surtout, il devra tempérer « l’enthousiasme » des internautes en modérant les contributions et les discussions, par exemple en signalant les sujets polémiques. Une fois ce travail effectué, il transmettra « les contributions des internautes aux chargés d’études qui valident ou non leur publication« 

« Au lancement d’une étude ou lors de sa finalisation, il diffuse l’information sur les réseaux sociaux et invite les internautes à participer. Sur chaque thématique étudiée, il rédige une synthèse des discussions en ligne et mesure l’implication des internautes » est-il écrit. La mission début le 1er octobre prochain. La Haute Autorité est également à la recherche d’un rédacteur documentaliste et d’un chargé d’études Labs  » Economie numérique de la création « .

Rappelons que la Hadopi a annoncé au mois de mai dernier la création de six Labs dont la mission est de porter la « volonté d’être à l’écoute des points de vue ou suggestions exprimés par les usagers et les experts« . À la fin du mois, une première offre d’emploi avait été publiée sur la bourse interministérielle de l’emploi public. Celle-ci concernait son chargé d’études Labs  » Réseaux et techniques « , confirmant pas la même occasion d’intérêt de la Haute Autorité pour la technologie d’inspection profonde des paquets (DPI).

Officiellement, ces Labs seront des « ateliers d’observations et de discussion en ligne et hors ligne » afin de « construire des propositions qui seront le fruit d’une réflexion commune et s’appuieront sur la meilleure connaissance possible du secteur« . Avec le concours d’un expert indépendant non-lié à la Haute Autoité, les Labs auront la tâche de réunir « des acteurs du secteur ainsi que des experts » pour fournir des éléments de réflexion à la Haute Autorité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés