L'entreprise américaine Cisco songerait à racheter Skype pour compléter son offre sur la téléphonie sur réseau IP. Selon une source anonyme, l'offre mise sur la table valoriserait le service à 5 milliards de dollars lors de son entrée en bourse. Une information qui survient quelques jours après le lancement de Google Voice, un service concurrent.

Skype va-t-il bientôt passer sous le giron de l’un des plus grands équipementiers de télécommunications au monde ? C’est ce que croit savoir Techcrunch, qui s’appuie sur l’une de ses « sources les plus fiables« . Le leader de la voix sur réseau IP aurait reçu une offre de la part de Cisco, qui valoriserait le service à 5 milliards de dollars lors de sa prochaine entrée en bourse.

À l’heure actuelle, Skype compte près de 600 millions d’abonnés, qui ont consommé plus de 6,4 milliards de minutes de téléphone VoIP au premier semestre 2010. Malgré le succès certain de Skype, eBay avait cédé 70 % de ses parts à des investisseurs privés. Cette vente avait permis au site d’enchères en ligne de récupérer 1,9 milliard de dollars (1,3 milliard d’euros) et valorisant Skype à 2,75 milliards de dollars (1,85 milliard d’euros).

Le secteur de la voix sur réseau IP a récemment attiré un nouvel acteur de poids : Google. Depuis mercredi dernier, le géant de Mountain View met à disposition des internautes américains et canadiens une nouvelle fonctionnalité dans Gmail, Google Voice. Cet outil permet de passer des appels téléphoniques depuis l’interface de messagerie web. Et le succès est au rendez-vous, puisque la firme assure qu’un million d’appels ont été passés durant les 24 premières heures.

Cisco n’est évidemment pas étranger aux solutions sur réseau IP, notamment dans la téléphonie ou la télévision. Cependant, le rachat de Skype permettrait à l’entreprise de récupérer une énorme part de marché dans ce domaine et une marque désormais réputée auprès des internautes. Si l’information de Techcrunch se révèle exacte, le marché de la voix sur réseau IP va connaitre un regain de concurrence.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés