Menacé il y a encore deux mois, le service de téléphonie VoIP va perdurer. Les fondateurs de Skype et eBay ont mis un terme à leurs plaintes respectives et sont parvenus à un nouvel accord qui permet à chacun de sortir la tête haute.

Mise à jour – Le site d’enchères en ligne eBay a finalisé la vente de Skype, en vendant 70 % de ses parts pour 1,9 milliards de dollars (1,3 milliards d’euros), conservant les 30 % restants.

Un second paiement de 125 millions de dollars (85 millions d’euros) sera versé ultérieurement par les investisseurs privés. Les deux fondateurs de l’application, Niklas Zennstrom et Janus Friis, conserveront 14 % du capital.

Au total, cette transaction a valorisé Skype à 2,75 milliards de dollars (1,85 milliard d’euros).

Article publié le 7 novembre – En septembre dernier, la discorde entre eBay et les fondateurs de Skype s’était achevée sur des plaintes croisées, les deux entités ne s’accordant plus sur les termes de leur accord. eBay, qui avait payé très cher pour acquérir Skype, devait cependant payer une licence d’exploitation du logiciel. Or, après quatre ans d’exploitation, le géant des enchères n’était plus disposé à payer.

Las, eBay avait ainsi menacé de fermer purement et simplement le service s’il n’obtenait pas gain de cause. Joltid, la société fondée par les créateurs de Skype et titulaire de la technologie P2P utilisée par le service de téléphonie, a répliqué en annonçant qu’il retirait la licence d’utilisation à eBay. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et les relations entre eBay et les fondateurs de Skype se réchauffent.

Selon le New York Times, des discussions sont en cours entre les responsables de Joltid et le site d’enchères en ligne. Le quotidien américain rapporte ainsi que les fondateurs du logiciel, Janus Friis et Niklas Zennstrom, pourraient prendre une participation dans le nouveau capital de Skype. Une affaire qui contenterait alors tout le monde, dans la mesure où eBay cherche depuis quelques temps à revendre en partie le logiciel, estimant que le service de VoIP n’est pas assez rentable. Or, avec ces plaintes croisées dont l’issue était incertaine, le géant des enchères se retrouvait coincé.

Dans le cadre de cette transaction, les deux fondateurs vont prendre le contrôle de 14 % et auront deux sièges au conseil d’administration. eBay pour sa part conservera 30 % du nouvel ensemble. « Tout est réglé et rentré dans l’ordre » a déclaré Marc Andreessen, d’Andreessen Horowitz. « Il y a eu beaucoup d’agitation, mais fondamentalement cela reste un bon accord« , qui devrait donc être conclu d’ici la fin de l’année.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés