Sony va avoir un automne décidément bien chargé. En juin dernier, lors de la dernière édition de l’E3 aux États-Unis, la firme japonaise avait dévoilé son calendrier précisant le lancement du PlayStation Move, un appareil capable de retranscrire les mouvements des joueurs dans un jeu vidéo. Sony avait alors choisi le mois de septembre pour lancer son dispositif en Europe, en Amérique du Nord et au Japon.

Cette fois, à l’occasion du salon allemand Gamescom, la société japonaise a annoncé qu’elle commercialiserait deux nouvelles PlayStation 3 cet automne. Celles-ci ne profiteront que d’une seule amélioration : un disque dur plus important. Le premier modèle aura un disque dur de 320 Go et sera lancé le 15 septembre. Le second disposera d’un disque dur de 160 Go et arrivera un mois plus tard.

Il faudra compter 399 dollars (sans doute 349 euros pour l’Europe) pour acquérir le premier modèle. Celui-ci sera vendu en pack avec le PlayStation Move. La version de 160 Go sera commercialisée à 299 dollars. Contrairement au premier modèle, il sera possible d’acheter la console sans le PlayStation Move.

Sony fourbit donc ses armes avant l’arrivée du Microsoft Kinect. Rappelons que la commercialisation du dispositif de Redmond sera plus tardive que le PlayStation Move. En effet, le Kinect arrivera le 4 novembre en Amérique du Nord et le 10 novembre en Europe. La firme japonaise espère donc capter une part importante des joueurs occasionnels, avant d’être concurrencée par Microsoft.

« Nous pensons que le PlayStation Move est l’accessoire qui comblera le fossé enrte les gros joueurs et les joueurs occasionnels » avait expliqué Peter Dille, le vice-président de Sony. L’entreprise lorgne sur l’immense marché de joueurs occasionnels révélé par Nintendo avec le couple Wii / Wiimote. Une concurrence qui avait passablement agacé Nintendo, estimant que le PlayStation Move était un peu trop proche de sa Wiimote.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés