Les grandes annonces se succèdent à l’E3. Après la présentation avant-hier d’une nouvelle Xbox redessinée et l’arrivée prochaine de Kinect (anciennement surnommé projet Natal), après l’officialisation de la console portable 3DS par Nintendo, c’est au tour de Sony d’être au centre de toutes les attentions, avec la démonstration de son PlayStation Move.

Dévoilé en mars dernier lors de la Game Developers Conference de San Francisco, le PlayStation Move a pour ambition de concurrencer Nintendo chez les joueurs occasionnels. Imitant dans les grandes lignes le couple Wiimote / Nunchuck, le PlayStation Move est composé d’une manette principale et d’une manette optionnelle dotée d’un stick analogique.

Lors de la conférence, Sony a estimé que son dispositif allait réduire le fossé entre les joueurs réguliers et les joueurs plus occasionnels : « nous pensons que le PlayStation Move est l’accessoire qui comblera le fossé enrte les gros joueurs et les joueurs occasionnels » a expliqué Peter Dille, l’actuel vice-président de Sony. Et d’affirmer que la technologie embarquée sera à même de satisfaire les joueurs les plus exigeants, tant au niveau de la précision que du temps de réaction.

Vendue 49,99 dollars, la PlayStation Move nécessitera cependant l’achat d’une caméra spéciale, le PlayStation Eye, indispensable pour interagir avec la manette. Elle sera facturée 39,99 dollars. Toutefois, Sony a d’ores et déjà prévu de commercialiser un pack regroupant le Move, l’Eye et un jeu compatible pour moins de 100 dollars. Il sera également possible de l’acheter avec une PlayStation 3, pour 399,99 dollars.

La commercialisation de l’appareil se fera cet automne. Selon le calendrier dévoilé par Sony, c’est l’Europe qui aura le privilège d’être la première région à être livrée, puisque Sony lancera le Move le 15 septembre. Toutefois, l’Amérique du Nord sera servie très rapidement, puisque le Move sera dans les rayons quatre jours plus tard, le 19 septembre. Les joueurs japonais devront en revanche patienter jusqu’au 21 octobre.

Cette manette avait suscité une petite polémique entre Nintendo et Sony. En mars dernier, le président de Nintendo USA avait critiqué la faible innovation de Sony en matière vidéoludique, se contentant de suivre passivement les tendances du marché. Très en verve, il avait expliqué qu’à leur place, il aurait « honte« .

Reste maintenant à convaincre les joueurs, jusqu’à présent assez peu emballés par les projets respectifs de Sony et Microsoft. Pour se faire, Sony a annoncé que des jeux vidéo comme Resident Evil 5 Gold Edition ou Tiger Woods PGA Tour 11 exploiteraient la technologie du PlayStation Move. Nul doute que d’autres titres suivront très rapidement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés