Hier, Apple organisait une conférence de presse pour faire le point sur les problèmes de signal de l'iPhone 4. Au cours de l'évènement, Steve Jobs a annoncé que la firme allait distribuer des étuis de protection. Par ailleurs, Apple a rappelé que ce problème ne touchait pas uniquement l'iPhone 4, mais bien tous les appareils du marché.

C’était un exercice délicat auquel s’est prêté Apple hier après-midi, en organisant une conférence de presse au quartier-général de la firme. En effet, la société est sous le feu des critiques depuis le lancement de l’iPhone 4, le 24 juin dernier. En cause, une polémique sur la qualité de l’antenne du smartphone. Celle-ci verrait ses performances dégringoler dans certaines situations, notamment lorsque le mobile est tenu dans le creux de la main.

Apple marchait donc sur des charbons ardents. Ainsi, la firme s’est employée à montrer une image moins hautaine lors de cette conférence de presse, surtout depuis la réponse malheureuse de Steve Jobs à un client de la firme. En effet, le patron d’Apple lui avait expliqué que sa prise en main n’était pas la bonne, tout simplement. C’est donc à un véritable exercice de contrition que nous avons eu droit, avec quelques touches de dérision pour apaiser les esprits.

C’est donc Steve Jobs lui-même qui est allé au feu, accompagné de de Tim Cook, le directeur général, et Bob Mansfield, le vice-président senior de l’ingénierie matérielle de Macintosh. « Nous ne sommes pas parfaits. Nous le savons, vous le savez. Et les téléphones ne sont pas parfaits non plus » a lâché Steve Jobs en guise d’introduction, sur ce qu’il convient désormais d’appeler « l’Antennagate ».

Après avoir communiqué quelques informations chiffrées plutôt flatteuses (3 millions d’iPhone 4 vendus en trois semaine, un téléphone considéré comme le meilleur de sa catégorie), Steve Jobs a rappelé que ce problème de réception n’est pas une spécificité des produits Apple. Cela concerne toute l’industrie.

D’ailleurs, plutôt que de s’appuyer sur d’obscures vidéos issues YouTube, Apple a réalisé ses propres mesures. Plusieurs smartphones ont été testés : BlackBerry Bold 9700, le HTC Droid Eris et le Samsung Omnia 2. L’occasion de rappeler que chez la concurrence aussi, on rencontre les mêmes problèmes. Et surtout de montrer que l’affichage du signal est loin d’être un standard commun.

« C’est la réalité du monde des smartphones. Les téléphones ne sont pas parfaits » a martelé Steve Jobs à nouveau. « C’est un défi pour toute l’industrie. Chaque mobile a ses points faibles« . Et de souligner les importants investissements réalisés depuis plusieurs années dans ce domaine : 100 millions de dollars, la construction de dix-sept chambres anéchoïques, le recrutement de très hauts diplômés en ingénierie.

Alors, quelle réalité pour ce problème d’antenne ? Selon Apple, les retours n’ont pas été si nombreux que cela. À peine 0,55 des clients ont contacté Apple pour signaler un problème de réception. Sur trois millions de possesseurs d’iPhone 4, cela représente moins de 17 000 individus selon les données fournies par Apple. Et tandis que l’iPhone 3GS avait un taux de retour de 6 %, l’iPhone 4 voit ce chiffre tomber à 1,7 %.

Cependant, malgré le déploiement d’une mise à jour corrigeant – selon Apple – l’algorithme chargé d’indiquer la force du signal de réception, la firme américaine a annoncé que les acheteurs d’iPhone 4 pourront obtenir gratuitement un étui de protection. En effet, plusieurs tests, dont celui de Consumer Reports, ont montré que le contact de la main avec certaines zones du téléphone affaiblissait le signal. Il suffirait donc d’un étui, voire même d’un simple ruban adhésif pour solutionner définitivement le problème.

Plus loin durant la conférence, à l’occasion d’une session de questions / réponses, Steve Jobs a égratigné la presse, qu’il accuse d’avoir jouer le rôle d’une caisse de résonance au lieu d’adopter une approche plus mesurée. « Nous existons depuis près de 34 ans… n’avons-nous pas gagné la crédibilité et la confiance de la presse ? Je pense que nous avons obtenu cela auprès de nos utilisateurs« . Affaire classée ?

( image : Engadget )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés