Lancée cette année, la série TV Pioneer One rencontre un succès certain sur BitTorrent. Le premier épisode a été l'élément déclencheur et maintenant le staff s'attèle à la création des nouveaux épisodes de la saison 1. Si tout se passe bien, Pioneer One devrait comporter quatre autres saisons. Une démonstration qu'une série TV peut fonctionner et se financer sans l'aide d'un média traditionnel ?

Le pari fait par Josh Bernhard et Bracey Smith serait-il en passe d’être remporté ? En avril dernier, nous vous rapportions le lancement d’un tout nouveau projet, Pioneer One, une série télévisée exclusivement diffusée sur le réseau BitTorrent. À l’époque, les deux hommes étaient persuadés que le P2P pouvait porter seul une série TV, sans l’aide d’une chaîne de télévision.

Mais si le déroulement de la première saison, composée de sept épisodes, était déjà dans la tête de Josh et Bracey, encore fallait-il trouver le déclencheur idéal pour démarrer l’aventure. Il fallait donc d’abord financer l’épisode pilote en lançant une campagne de dons pour réunir 6 000 dollars. Pari gagné.

Un peu plus de deux mois plus tard, le succès est manifestement au rendez-vous. En effet, pour la réalisation des trois prochains épisodes de la saison 1, le site de Pioneer One annonce qu’il faudra réunir pas moins de 30 000 dollars. Or, en une dizaine de jours, un premier palier d’importance a été atteint puisque les internautes ont déjà mis sur la table plus de 21 000 dollars.

Un succès d’autant plus spectaculaire et prometteur dans la mesure où Pioneer One s’est rapidement imposé comme l’un des contenus les plus populaires sur BitTorrent, lors de sa sortie. Au point de concurrencer certaines séries – piratées – très populaires sur le réseau.

Pioneer One rappelle que chaque don sera scrupuleusement utilisé « ira au développement et au succès de Pioneer One« . D’ailleurs, l’équipe a détaillé la manière dont sera réparti la somme dans le processus de création : l’équipe et le casting aura une enveloppe entre 7 000 et 10 000 dollars, les frais juridiques entre 3 000 et 6 000 dollars, les dépenses liées à la production entre 5 000 et 8 000 dollars et les dépenses de post-production entre 5 000 et 6 000 dollars.

Pioneer One est donc un beau succès, mais qui devra maintenant parvenir à dépasser le cadre de l’épiphénomène et s’inscrire dans la durée. Selon le site du projet, quatre autres saisons sont planifiées. La série TV pourra compter sur l’impact médiatique du peer-to-peer, mais également sur la plate-forme VODO, qui a tissé des partenariats avec quelques ténors du P2P : Mininova, IsoHunt, The Pirate Bay, LimeWire, Miro, Vuze, ou encore BitLet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés