Les kidnappeurs aussi devront se faire à l’ère du web et des réseaux sociaux. Le site KCCI raconte qu’une femme de Californie a pu renouer le contact avec ses enfants qui avaient été enlevés par son mari 15 ans plus tôt, grâce à Facebook. Elle a simplement recherché sur le réseau social le nom de sa fille, et a découvert qu’elle était inscrite sous son vrai nom.

La mère a alors demandé à sa fille d’être son amie (sic), et les deux ont pu échanger quelques messages avant que la police de San Bernardino soit informée. Après enquête, ils ont découvert que les enfants habitaient désormais de l’autre côté des Etats-Unis, en Floride.

Le père a été arrêté et mis en détention, tandis que les enfants ont été placés en foyer d’accueil avant d’être confiés à leur mère.

L’histoire ne se termine cependant pas bien, puisque les enfants qui avaient 3 ans pour la fille et 2 ans pour le garçon au moment de leur enlèvement n’ont pas souhaité vivre avec cette mère qu’ils ne connaissaient pas, et qui les a arrachés à leur père. « Ca prendra du temps. Ces enfants vont devoir construire une relation, et c’est quelque chose qui ne se fera pas du jour au lendemain« , explique une employée des services sociaux.

L’anecdote va cependant donner espoir à toutes les familles dont les enfants ont été enlevés, et qui restent sans nouvelle depuis des années. Impossible, avec Internet qui connecte tous les individus entre eux, de faire son deuil.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés