Etre un étudiant brillant ne suffit pas pour réussir ses examens. Il faut parfois éviter de briser les tabous. C'est ce qu'a appris malgré lui Steve Geluso, un lycéen de 16 ans qui a voulu distinger le vol du piratage dans une dissertation.

Il suffit de lire le site personnel de Steve pour se rendre compte que ce jeune américain passionné par le cinéma et la musique n’est pas une tête brûlée, ni encore moins un cancre planqué près du radiateur du fond. Connu de tout son lycée, apprécié de ses professeurs, Steve Geluso est semble-t-il un élève populaire, à l’expression aisée et aux idées bien formées.

Mais les idées de Steve ne sont pas toujours appréciées. Elles ne l’ont pas été en tout cas lors de son examen de sortie où il lui était demandé d’écrire une dissertation comparative, sur le sujet de son choix. Il a choisi de comparer le vol et ce que l’on dénomme le « piratage », deux notions étroitement mêlées dans les discours de l’industrie culturelle.

Son essai, que l’on peut consulter à partir de cette page, a été rejeté par son professeur d’anglais, et par l’ensemble des professeurs à qui il a fait appel par la suite.

Bien qu’ayant reconnu que la dissertation était organisée de façon logique et claire, le professeur a refusé la dissertation parce que son contenu ne lui a pas plu. « C’est vraiment couper les cheveux en quatre de chercher à expliquer pourquoi ce n’est pas un problème de prendre de la musique si l’on vous la propose« , a résumé l’enseignant sur sa feuille de marques. Steve a pourtant rappelé les différences fondamentales dans la motivation et dans les conséquences économiques, entre un voleur qui s’empare frauduleusement d’un CD sur les étagères d’un magasin et un « pirate » qui se sert d’Internet pour découvrir et partager de la musique qu’il n’aurait pas nécessairement acheté autrement. « Les enseignants disent qu’il n’y a pas de ligne de séparation claire entre le vol et le piratage et que je ne l’ai pas expliqué assez clairement« , résume Steve qui se bat depuis pour faire admettre la validité de ses arguments. A la lecture de son essai, on doit bien admettre que ça n’est pas la qualité du devoir qui a été jugée, mais bien le fonds.

« Collecter des informations sur Internet est  » apprendre « . Poster de l’information sur le net est  » partager « . Essayez exactement la même chose avec de la musique enregistrée et ça devient  » voler « « , s’indignait Jessica Litman dans une étude retentissante baptisée Sharing And Stealing (« partager et voler »). La différence entre le vol et le piratage est un sujet débattu de longue date dans la communauté académique ; espérons pour Steve Geluso que ses professeurs acceptent de remettre leurs opinions en question et de s’ouvrir à celle des autres. N’est-ce pas ce que l’école est censée enseigner ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés