« Si Google vous demandait de vous jeter d’une falaise, le feriez-vous ?« . C’est par cette phrase pleine de bon sens que le spécialiste du moteur de recherche Seth Weintraub raconte dans Fortune qu’une Américaine de l’Utah a décidé de poursuivre Google en justice, parce qu’elle avait été renversée par une voiture après avoir suivi bêtement les instructions données par Google Maps sur son Blackberry.

Lauren Rosenberg avait utilisé son téléphone mobile pour obtenir des instructions sur les directions à prendre pour aller à pieds d’un un point à l’autre de la ville de Park, en utilisant le service de navigation de Google. Et elle a pris le mot « instruction » au pied de la lettre. Lorsque le service lui a suggéré d’emprunter l’autoroute Route 224 baptisée « Deer Valley Drive », sur laquelle les voitures vont à pleine vitesse sans qu’il y ait le moindre trottoir pour les piétons, Lauren Rosenberg n’a pas quitté son Blackberry. Elle a suivi consciencieusement les instructions affichées par Google Maps, et s’est faite percutée par une voiture qui ne s’attendait pas à trouver une femme à pieds sur le bas côté.

Plutôt que de s’en prendre à elle-même, elle a décidé d’attaquer Google devant les tribunaux. La plainte affirme que l’accident de la plaignante est la « cause directe et immédiate de la fourniture insouciante, irresponsable, et négligente d’orientations dangereuses par Google« .

Sans doute la plainte est-elle téléguidée par son assurance, qui cherche à faire porter le fardeau des frais médicaux sur un tiers, en recherchant sa responsabilité jusqu’à l’absurde. C’est un classique.

Mais le pire, c’est que Google a de réelles chances de perdre le procès. Consciente de ce type de risques, la firme affiche en effet sur son service Google Maps un message qui prévient l’utilisateur que « le calcul d’itinéraires piétons est en bêta« . Il ajoute : « Faites attention – Cet itinéraire peut ne pas comporter de trottoirs, ni de voies piétonnes« . Or faute de place sur un petit écran, le message n’apparaît pas sur la version mobile de Google Maps…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés