Est-ce vraiment une surprise ? Selon les informations recueillies par nos confrères de ZDNet auprès de Daniel Tello, la personne en charge du blog Deagol’s AAPL Model, la prochaine version de l’iPad (celle intégrant la technologie 3G)devrait rencontrer un gros succès commercial aux États-Unis. Selon les estimations du blogueur, c’est près de 200 000 exemplaires qui seront pré-commandés d’ici le 30 avril, date à laquelle le lancement de l’iPad 3G sera effectif.

Et il ne s’agit là que des commandes effectuées en avance sur le web. Or, l’iPad 3G sera également disponible dans les différents Apple Stores américains. Cependant, l’estimation du nombre d’exemplaires mis à disposition dans les rayons est plus délicate, selon Daniel Tello. A priori, la fourchette oscille entre 100 000 et 300 000 unités. A priori, la fourchette oscille entre 100 000 et 300 000 unités. Mais une chose est sûre, c’est une véritable razzia qui s’annonce.

Au regard de la grande popularité du produit, la sortie internationale de l’iPad avait été repoussée une première fois, lors du lancement de la version « basique » de l’iPad (c’est-à-dire, sans la technologie 3G). Selon le succès de ce nouveau modèle, il n’est pas impossible qu’un deuxième report puisse avoir lieu, afin d’assouvir la demande américaine. Cependant, le marché des tablettes de ne se limite évidemment pas à ce seul modèle. À défaut d’iPad, il est toujours possible de se rabattre sur un autre produit, comme un Archos.

D’ailleurs, la secrétaire d’Etat à l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait offert une publicité inespérée au fabricant français, en vantant certaines qualités de la prochaine gamme d’Archos. « On a fait énormément de communication, de marketing autour de ça, eh bien il existe des équipements qui sont fabriqués en France et qui sont au moins aussi bien. Je pense à la tablette d’Archos. La tablette d’Archos est plus légère » avait-elle affirmé.

Reste qu’au final, qu’importe la tablette, puisque la Commission Copie Privée frappera sans discernement. En effet, le principe de l’extension de la rémunération pour copie privée aux tablettes multimédia a été adoptée vendredi 16 avril. Et malheureusement, aucune étude d’impact préalable ne sera réalisée avant la fixation des barèmes de rémunération. Ce barème par défaut, s’il sera ajusté par la suite, n’offrira aucune possibilité de remboursement en cas d’erreur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés