C’est probablement la décision la plus stupide qu’un producteur puisse prendre, mais puisque le droit d’auteur l’autorise, pourquoi s’en priver ? Certains ont tendance à oublier que le mot « droit » dans l’expression « droit d’auteur » ne veut pas dire « devoir », mais signifie bien une simple faculté dont il faut savoir user avec sagesse. Constantin Film, producteur germanique de l’excellent film « La Chute » qui dépeint les dernières heures d’Hitler, a commencé à faire retirer des sites de vidéos en ligne les très nombreuses parodies qui reprennent une célèbre scène de son film.

L’utilisation de la scène où l’on voit Hitler crier contre ses généraux et réaliser que la guerre est perdue était devenue un véritable genre parodique à part entière sur Internet depuis plusieurs années. Un mème. Beaucoup d’internautes ont conservé l’image et la bande son allemande de la scène originale, mais inventé des textes souvent très drôles qu’ils plaçaient en sous-titres. Nous avions par exemple diffusé il y a quelques mois celle réalisée par Maître Eolas pour illustrer l’affaire Zataz.

Lorsque l’on cherche à voir les vidéos de parodie d’Hitler sur YouTube, beaucoup affichent le message suivant : « Cette vidéo inclut du contenu de Constantin Film, qui l’a bloqué pour des raisons de droits d’auteur« . Mais pas encore toutes. Ca n’est probablement qu’une question de temps, à moins que ça ne soit lié à la version de la vidéo reprise, détectée avec plus ou moins de succès par les robots de filtrage de Google mis aux service des ayants droit.

C’est une décision stupide de la part de Constantin Film, qui non seulement perd une publicité permanente que doit jalouser un grand nombre d’autres producteurs, mais qui en plus ruine son image auprès des internautes. Mais c’est surtout une illustration de ce que permet aujourd’hui le droit d’auteur, et son utilisation abusive. D’un simple clic, un producteur peut ruiner aujourd’hui des années de culture alternative simplement parce qu’elle s’est basée sur sa propre production pour en tirer des œuvres originales. Qu’aurait fait Constantin Film si, d’un simple clic depuis l’enfer, Hitler avait pu retirer des salles de cinéma et des marchands de vidéo tous les biopics réalisés à son sujet ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés