Le Nexus One n'agite décidément pas les foules. 74 jours après son lancement, le smartphone de Google ne s'est écoulé à 135 000 exemplaires. Or, certains concurrents parviennent à atteindre le pallier du million durant le même laps de temps. La faute a une campagne publicitaire aux abonnés absents ?

Les premiers pas de Google dans le petit monde de la téléphonie mobile sont décidément bien compliqués. En effet, deux mois après la commercialisation du Nexus One, les ventes du smartphone ont bien du mal à décoller. Selon Flury, un site web spécialisé dans l’étude du secteur des téléphones portables, l’appareil ne s’est écoulé qu’à 135 000 exemplaires. Une contre-performance remarquable alors que certains concurrents ont atteint le million d’unités vendues durant le même laps de temps.

Deux semaines après son lancement, les indicateurs de vente avaient pourtant rapidement viré à l’orange. En dix jours, seuls 20 000 acheteurs se sont laissés convaincre par le téléphone conçu en partenariat avec le fabricant taïwanais HTCÉtonnant ? En réalité, le Nexus One a surtout pâti de l’absence de plan marketing. n effet, aucune campagne publicitaire sérieuse n’a été menée aux États-Unis, empêchant le téléphone de se faire connaitre à une plus grande échelle que les traditionnels cercles d’initiés et de férus de technologie.

La première réponse de Google fut de casser les prix de son appareil. Facturé 530 dollars à l’origine, l’entreprise américaine a décidé de descendre le prix de 100 dollars. Mais cela n’a manifestement pas été suffisant. 74 jours après son lancement, seuls 135 000 appareils sont donc en circulation. Or Flury relève que sur la même période, l’iPhone de première génération a fait plus de sept fois mieux en vendant 1 million de smartphones. Même constat chez des constructeurs moins médiatisés qu’Apple. Le Motorola Droid a connu un franc-succès avec 1,05 million de terminaux vendus.

°videmment, plusieurs facteurs ont contribué à ce mauvais départ. Tout d’abord, l’absence de stratégie publicitaire pour promouvoir le Nexus One. Au début de sa carrière, le Nexus One ne bénéficiait que d’une simple page web de présentation, tandis que l’opérateur ne disposait pas d’appareil de démonstration en magasin. En effet, le produit était uniquement disponible sur commande.

Ensuite, le Nexus One n’a pas profité d’une période favorable, comme les fêtes de fin d’année. Google a choisi de lancer l’appareil quelques jours après la célébration de Noël, le 5 janvier dernier. Un choix étonnant, alors que ce moment est pourtant propice pour s’échanger des cadeaux et faire des folies. Enfin, malgré toute l’agitation du web autour de ce téléphone, cela ne s’est manifestement pas traduit par des ventes importantes. Plutôt décevant pour un appareil qui se présentait comme le challenger de l’iPhone d’Apple. À moins que ce premier téléphone ne soit qu’un galop d’essai avant un Nexus One 2 ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés