Se dirige-t-on vers un nouveau lancement commercial de la PSP GO ? Si l'on en croit certaines sources internes, les mauvaises ventes de la console portable auraient incité Sony à procéder à un "électrochoc marketing". L'objectif, relancer les ventes d'une console très critiquée, notamment sur l'absence de support UMD.

Devant les très mauvaises ventes de la PSP GO, Sony envisagerait de prendre des mesures drastiques pour relancer l’appareil. Selon des sources internes à Sony Computer Entertainment, la firme japonaise pourrait procéder très bientôt à un second lancement commercial de la console portable. Une tâche assez difficile, tant la PSP GO semble moins attirante que sa grande soeur, la PSP 3000.

En effet, non seulement la console portable est plus chère que la PSP classique, mais en plus certains choix stratégiques ont été vivement critiqués par les joueurs et les différentes enseignes de jeux vidéo. Principal reproche, l’absence d’un lecteur UMD sur la PSP GO. Or, sans ce support de stockage, le marché des jeux d’occasion PSP risque de disparaitre et les boutiques ne peuvent plus vendre de jeux.

À la place, les joueurs doivent se connecter au PlayStation Store, en connectant la PSP GO à Internet. De là, ils peuvent récupérer des jeux ou des contenus multimédia sans passer par un quelconque intermédiaire. C’est le même procédé avec Apple : les possesseurs d’iPhone doivent passer par l’iTunes Store ou l’AppStore pour récupérer des nouveaux contenus. Sans surprise, plusieurs distributeurs ont alors décidé de ne pas mettre en avant (voire de ne pas commercialiser du tout) la console, puisqu’elle menace directement leur commerce.

Reste à savoir si ce sursaut marketing saura convaincre des joueurs toujours plus exigeants et peu enclins à se faire piéger à travers l’évolution de la technologie. À l’heure actuelle, la PSP GO est commercialisée aux alentours de 200 à 250 euros, suivant les enseignes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés