De tous les partis politiques en France, les Socialistes sont les seuls à avoir ouvertement pris position contre les poursuites judiciaires lancées à l'encontre d'internautes. Le PS demande une grande négociation entre tous les acteurs concernés. Mais non sans commettre une petite "bourde".

« Nous avons demandé un moratoire des poursuites judiciaires, engagées uniquement contre des internautes« , rappelait le bureau national du Parti Socialiste dans un communiqué paru mardi 19 octobre. Et le bureau de continuer : « Par ailleurs, il est essentiel de vérifier que les intermédiaires techniques ne donnent pas accès à des sites de téléchargement gratuit, donc illégal, tout particulièrement lorsqu’ils sont hébergés à l’étranger« .

Gratuit, donc illégal ?

Notre chaîne de téléchargements par P2P est gratuite, elle ne nous semble pas illégale. Et que dire des nombreux sites qui diffusent gratuitement de la musique sur Internet. Sont-ils toujours illégaux ? En voici une liste (loin d’être exhaustive) dont la légalité n’est semble t-il pas à démontrer :

Magnatune.com
DMusic.com
SoundClick.com
Musique-Libre.org
Ethymonics.co.uk
MP34U.com
Live Music Archive

Il faut faire attention à ne pas faire le jeu des majors qui souhaitent créer l’amalgamme entre gratuité et illégalité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés