Nokia et Apple s'acheminent visiblement vers une longue bataille juridique. En effet, depuis octobre dernier, Nokia a déposé une plainte contre Apple, accusant l'entreprise américaine de violer pas moins de dix technologies brevetées. Après une riposte d'Apple contre les produits finlandais, la société européenne a décidé d'étendre ses accusations à l'ensemble des dispositifs Apple.

Le ton monte entre Nokia et Apple. En octobre dernier, la firme finlandaise accusait son concurrent de violer sa propriété intellectuelle avec l’iPhone, en exploitant illégalement des technologies brevetées. Selon la société européenne, dix brevets étaient concernés par cette plainte, allant de la transmission de données sans fil au codage vocal, en passant par le chiffrement et la sécurité.

Cette fois, Nokia a fait monter les enchères dans cette bataille judiciaire, en étendant ses accusations de façon à couvrir la quasi-totalité des produits Apple. Ce n’est donc plus seulement l’iPhone qui est concerné, mais bien tous dispositifs développés par la firme de Cupertino, allant des téléphones mobiles aux baladeurs numériques, sans oublier les ordinateurs.

L’Associated Press rapporte que Nokia a effectivement déposé une plainte hier devant l’U.S. International Trade Commission, l’instance américaine chargée de régler ce type de conflits. Auparavant, Apple avait contre-attaqué en décembre avec sa propre action en justice, accusant Nokia d’avoir copié certains aspects de l’iPhone dans certains mobiles conçus par la société finlandaise. La firme de Cupertino avait alors prévenu qu’elle « défendrait ses positions vigoureusement« , soulignant que « d’autres entreprises sont en concurrence avec nous, en inventant leur propre technologie, pas en volant celle des autres ».

Du côté de Nokia, Paul Melin, le directeur général de Nokia en matière de brevets et de licences, avait pour sa part expliqué que « notre contentieux dans le Delaware (le lieu où la plainte initiale a été déposée ndlr) porte sur la tentative d’Apple de profiter des lourds investissements de Nokia dans les standards sans fil, sans aucune contrepartie. La plainte vise à mettre en lumière l’activité qui produit Apple sur l’innovation propriétaire de Nokia ».

Soulignons que ces plaintes croisées surviennent dans un contexte où Nokia, longtemps leader du marché de la téléphonie mobile, est en net recul face à l’arrivée du tsunami Apple. En perte de vitesse, certains analystes estiment que le procès – peut-être légitime – intenté par Nokia vise à ralentir la croissance d’Apple en l’obligeant à mener une longue et coûteuse bataille juridique. De plus, dans le cas où la société finlandaise remporterait le procès, elle gagnerait alors énormément d’argent…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés