MaChaîneSport, la chaîne sportive de Numericable, a fait retirer de YouTube une vidéo prise par un supporter depuis les tribunes du but le plus rapide de l'histoire de la Ligue 2, filmé lors de la rencontre Nantes-Nîmes le 26 septembre dernier.

C’est le record absolu en Ligue 2. Le samedi 26 septembre, autour de 19H00, Rémi Mareval inscrit le but le plus rapide du championnat de football, en huit petites secondes. Passe en retrait au latéral gauche nantais, qui dévisse sa passe à destination de l’ailier droit et adresse une louche dans l’axe de la défense. Les défenseurs nimois s’écartent pour laisser le ballon au gardien, qui apprécie mal le rebond sur le terrain humide, et se troue. But. Le stade éclatte de rire, les applaudissements fusent, le joueur célèbre son but miracle auprès des supporters.

La scène a fait rapidement le tour du monde. A peine échauffés, les cadreurs de MaChaîneSport qui diffusait le match pour Numericable n’ont pas bien saisi l’instant, sauf en plan large. En plan resséré, à peine voit-on le pauvre gardien nimois repousser le ballon dans ses petits filets. Mais le but a été très bien filmé depuis les tribunes par Jimmy, un supporter de 24 ans, qui était juste derrière les cages au moment du record. « Je me suis dit, pourquoi pas filmer le coup d’envoi avec mon téléphone portable, pour prouver que j’étais bien à la Beaujoire« , raconte-t-il tout content de lui au journal local Presse Océan.

Dans une prise de vue aussi parfaite qu’inhabituelle, il filme le ballon qui arrive progressivement de la moitié de terrain nantaise vers les cages de l’équipe adverse. Tout est dans la boîte, et rapidement diffusé sur YouTube. En 24 heures, selon Presse Océan, la vidéo est vue plus de 30.000 fois.

Mais dès le lundi-après midi, il reçoit un e-mail du site de partage de vidéos qui l’informe que « nous avons supprimé l’accès à votre vidéo suite à une notification de MaChaîneSport qui a signalé que ce contenu constituait une infraction« .

La chaîne de Numericable dispose des droits exclusifs de retransmission de la plupart des matchs de Ligue 2, et ne supporte pas de se voir concurrencer dans le buzz du but de Rémi Mareval. A ce titre, elle interdit toute diffusion d’images qu’elle n’a pas elle-même capturé et diffusé. Les internautes doivent donc se contenter du « cadrage officiel », beaucoup moins réussi, beaucoup moins captivant, mais autorisé. C’est cette image-là, et aucune autre, qui passera aux zappings et assurera la rémunération de la chaîne à chaque diffusion.

Preuve qu’une vidéo prise par un amateur avec son téléphone portable peut causer préjudice au groupe Numericable ou à la Ligue Professionnelle de Football. Reste à déterminer si un tel préjudice justifie de priver le public des images réalisées par un amateur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés